ça s'est passé un 13 septembre

 

 

 
En 2015, deux tornades F1 causent des dégâts l'une en Gironde et Charente-Maritime et l'autre en Vendée, précédant une troisième qui fera encore beaucoup plus parler d'elle le 16 septembre en ravageant le hameau du Liboreau près de Sonnac. Beaucoup plus ancien mais autrement plus marquant encore, le 13 septembre 1835, non loin de Céaux, une forte tornade aspire toute l'eau d'une grande mare et tout ce qui se trouve dedans avant de rejeter le tout à plusieurs kms de là sous forme d'une pluie de poissons... (!)
 

◊  Le 13 septembre 2015

Deux tornades surviennent respectivement en Gironde/Charente-Maritime et en Vendée.
- La première, classée EF1 (F1 ?) se déclare vers 17h30 locales sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde avant de remonter sur le sud de la Charente-Maritime où elle cause des dégâts sur la végétation et les vignobles, des habitations en dur et des hangars, notamment sur les communes de Saint-Bonnet-sur-Gironde et Mirambeau.
- La seconde se déclare en soirée vers 20h30 locales, à Chaillé-les-Marais en Vendée. Classée EF0 par Kéraunos et F1 par Climat-Vendée, elle causera elle aussi des dégâts sur la végétation et plusieurs hangars, ainsi que sur une toiture en dur.
Ces deux cas seront suivis trois jours plus tard d'un troisième cas qui parcourera plus de 70 kms en sinistrant totalement plusieurs hameaux des environs de Sonnac. Sur la France entière, entre le 13 et le 16 septembre on comptabilisera 6 cas de tornade.

  
Capture extraite de cette vidéo  - © Miguel Barroco Lopes, publiée sur Youtube

◊  Le 13 septembre 1994

Des pluies convectives diluviennes provoquent d'importantes inondations en centre ville de Saint-Georges-de-Didonne (17). De puissants orages également à Toulouse ce même jour (voir lien Météo-paris).


◊  Le 13 septembre 1835  

Deux puissantes tornades frappent le Poitou ce jour-là.
La première d'entre elles, classée F3 par Jean Dessens, a causé d'énormes ravages dans la commune de Céaux-en-Couhé (anciennement Caux). Sur un trajet orienté SW/NE elle traverse notamment un domaine privé en arrachant et projetant à de longues distances de gros arbres dont certains, "gros comme des barriques" se font broyer du pied au sommet et emporter à presque 600 m de distance. On ne retrouve sur place que le tronc et les grosses branches.
Sur une largeur étonnamment courte (12 à 14 m) pour une trombe de cette intensité, arbres et cultures sont arrachés ou hachés. Cette courte largeur a du épargner bien des dégâts beaucoup plus lourds autant que des vies : à 100 toises de là (env. 200 m) se trouvaient en effet le château et ses dépendances ! A quelques kms du domaine sinistré, de très gros châtaigniers ont été enlevés et retrouvés dans les prairies bordant le Clain.
Plus loin, sur la commune de Champagne-Saint-Hilaire, les vents aspirent toute l'eau et les poissons d'une grande mare et transporte le tout à plusieurs kms de là (une lieue et demi environ)
La deuxième tornade se forme quelques temps avant, durant cette même journée, dans les communes de Marnay et Saint-Morice (canton de Gençay). Elle est heureusement de moindre intensité (classée EF1 par Kéraunos) mais sur une largeur de cinquante pieds (env. 16,5 m), elle brise ou arrache toutefois nombre d'arbres "de toutes grosseurs" d'après l'article.

Note : une fiche est en cours de préparation sur ces cas majeurs de tornades dans la région.

 

 


L'Echo du Monde Savant, éd. du vendredi 9 octobre 1833
(document aimablement transmis par M. Jean Dessens)

 

 
Arbre arraché par une tornade (photo d'illustration) - photo Rebecca (Météo-Dordogne)


  Le 13 septembre 2009, tornade à Ajaccio.

  Le 13 septembre 1994, puissants orages sur Toulouse  

...   →
Plus d'évènements pour cette date ? Consultez l'almanach de Guillaume Séchet


Source : météo-paris.com  

 

 


 
→   Retour à l'index de l'Almanach

Tous droits réservés - Association Ouest-orages