ça s'est passé un 11 mai

 

 

 
Jusqu'à 6 supercellules simultanées lors d'un remarquable épisode sur l'Aquitaine et le Poitou-Charentes

 

◊  Le 11 mai 2009, épisode supercellulaire en Centre-ouest et Aquitaine  

Le 11 mai 2009, un épisode de 7 supercellules dont 6 simultanées frappait le Poitou-Charentes ainsi que l'Aquitaine, notamment les Landes et la Gironde, ainsi que la Charente fortement impactée par la grêle. Abondamment étudié et documenté, cet épisode est le premier découvert depuis qu'a débuté l'étude des supercellules en France, mais la chose n'est probablement pas aussi rare qu'on le croit. D'autres épisodes supercellulaires ont depuis été recensés.

La veille 10 mai, un gros tuba photographié à La Tremblade (17) témoignait déjà des intenses cisaillements qui caractérisaient l'atmosphère.
Le 11 mai, des orages se déclarent dans la matinée en Charente-Maritime, mais c'est en fin d'après-midi que plusieurs supercellules vont se développer simultanément en Gironde pour filer sur les Charentes et en Pays-de-Loire. D'autres se déclarent également dans les Landes. Les dégâts dus au vent et surtout à la grêle sont énormes, des articles de journaux évoquent des toitures traversées par la grêle et certains paysages charentais en prennent une allure hivernale (!). A Saint-Nazaire-sur-Charente (17) on a relevé des grêlons gros comme des oeufs de poule. En Charente, La Rochefoucauld subit des inondations. Des vents à 106 km/h ont été mesurés à Montemboeuf (16). En Gironde sur le secteur de Saint-André-de-Cubzac, la grêle fait également de gros dégâts avec des cultures détruites à 50 % (source ANELFA).
En revanche, en rapport avec la virulence des vents et de la grêle on notera la remarquable discrétion des phénomènes tourbillonnaires, lesquels a priori n'ont causé aucun dégât. 
Certains auraient été observés en Gironde et surtout à l'extrême sud du 79 où un solide tuba était filmé en fin d'après-midi : il s'est maintenu stable à proche distance du sol pendant plusieurs minutes, et sa jonction plus que probable était masquée par des bosquets. Des enfants auraient vu la tornade d'un lieu-dit non loin de St Hilaire-la-Palud sans que nous n'en sachions davantage pour l'instant, sinon que le phénomène n'aurait pas touché l'agglomération elle-même. 
 

 



Le tuba/tornade très probable photographié sur le secteur de Saint-Hilaire-la-Palud (79) le 11 mai 2009 - Auteur : Christophe Coynault

 

 


Grêle en Charente le 11 mai 2009 - Source : Sud-Ouest

 



Carte des zones touchées par la grêle - source : ANELFA

 
Supercellule à La Rochelle, moteur gauche du split de l'une des SC nées en Gironde - photo Stormigen (pseudo)



  Le 11 mai 2000, orage marquant sur Paris.

  Le 11 mai 1993, orages violents sur Pau et Nîmes.  

...   →
Plus d'évènements pour cette date ? Consultez l'almanach de Guillaume Séchet.


Source : météo-paris.com  

 


 
→   Retour à l'index de l'Almanach

Tous droits réservés - Association Ouest-orages