ça s'est passé un 28 février

 



Les dates des 27 et 28 février resteront marquées dans nos régions par la tempête Xynthia de sinistre mémoire survenue en 2010. Ces jours-là, une grande partie du pays est balayé par une forte tempête, Xynthia, qui touchera également le Portugal, l'Espagne et de nombreux pays européens du Nord. En France, les côtes vendéennes et charentaises subiront de dramatiques submersions marines aux lourdes conséquences socioéconomiques.
Les 27 et 28 février 2014, notre région a également subi un épisode de 4 tornades dont deux, celles de Châteauneuf et de Breuillet, ont été classées F1/T3 et F1.




◊  Xynthia, 27 et 28 février 2010


Bien cerné par l'ensemble des prévisionnistes, le système dépressionnaire qui aborde les littoraux européens les 26 et 27 février 2010 fait rapidement l'objet d'une vigilance orange émise par Météofrance dès le début de la journée du 27. Les départements de la Vendée, de la Charente Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne passent en vigilance rouge à 16 h. Ce n'est pas la violence des vents eux-mêmes (inférieure à celle des tempêtes de 99) qui sera à mettre en cause dans le lourd bilan de cette tempête, mais les submersions marines lesquelles, aggravées par le phasage de la formation du système dépressionnaire et du phénomène de surcote des marées, occasionneront de graves inondations, détruiront des voies de communications et surtout se rendront responsables d'un très lourd bilan humain.
Hors valeurs relevées en altitude, les vitesses de vent maxi relevés sont de 161 km/h à Scillé (79) et 160 km/h à la pointe de l'ïle de Ré (17), 155 km/h à Paris (Tour Eiffel), 137 km/h à Royan (17), 130 km/h au cap Ferret...


               
Carte de vigilance émise par Météofrance le 27/02/2010 à 16h (à 19h, les départements pyrénéens passaient à leur tour en orange)  /  Carte des vents le 28/02/2010 à 0h UTC - NOAA-GFS

 

Les  conséquences économiques de cette tempête demeurent encore très importantes. On dénombre 47 morts en tout, dont 29 à La Faute-sur-Mer et à l'Aiguillon suite à la rupture des digues et aux submersions brutales qui ont défiguré le paysage, détruit et rendu inhabitables des quartiers entiers à La Faute/Mer notamment. Des centaines de maisons sont inondées. A La Rochelle, lourds dégâts sur les chaussées et sur les digues.
Cette catastrophe aura déclenché un vaste élan de solidarité mais aussi un vent de polémique concernant les digues dont beaucoup se sont rompues alors que des travaux devaient les concerner. La tempête a également occasionné une forte érosion sur l’ensemble du littoral avec un recul de côte de 3 à 5 mètres en moyenne. L'île de Ré s'est momentanément retrouvée coupée en 3 morceaux.


   
La rue du Bois Vert à Fouras (17) après le passage de Xynthia - photo Julien Prineau  /  Dégâts au port des Minimes à La Rochelle (17) - photo J. Pierre Bazard  /  la Faute-sur-Mer inondée - Reuter, photo Régis Duvignau


Le cordon dunaire de la Belle Henriette a été très fortement balayé. Les eaux se sont engouffrées dans la lagune avant d'envahir les lotissements fautais.
Entre le parking du pavillon de l’Aunis et les Génerelles, le recul du trait de côte a été important et les fondations d’une maison ont été mises à nu. Au niveau de la plage centrale un mur a été arraché et le parking situé à l’est d'une résidence a été en partie détruit.
A Sainte-Anne, un certain nombre de murs de délimitations de parcelles ont été détruits. La région entière se relève d'un lourd bilan.
A la Tranche-sur-Mer, à certains endroits la dune a reculé de 3 à 7 mètres. D’importants dégâts ont été recensés sur le ponton. Le plan d’eau et le centre nautique ont été submergés et le parking plaisancier mis hors d’usage. Le lendemain 1er mars, 56 accès aux plages étaient fermés pour des raisons de sécurité. 
(d'après les informations mentionnées sur le site de l'Observatoire de l'estran tranchais).

Proportionnellement à sa propre intensité et contrairement à ce qui se passe souvent lors du passage de perturbations, Xynthia n'a pas été escortée de phénomènes orageux signficatifs, ni préfrontaux ni en ciel de traîne.

Pour en savoir plus : 
Tempête Xynthia (article complet sur Wikipédia, développant entre autres l'évolution et les conséquences de la dépression tempétueuse sur les autres pays européens).
Dossier complet réalisé par Climat-Vendée (analyse, suivi des évènements, conséquences détaillées en Vendée)
Synthèse Météofrance, description météorologique essentiellement
Synthèse d'articles traitant des conséquences économiques et politico-judiciaires de Xynthia, réalisée par l'express.fr à l'occasion du procès des élus de La Faute-sur-Mer


 

◊  Episode tornadique des 27 et 28 février 2014


Ces jours-là un régime de traîne très actif, qui s'est rapidement mis en place dès la toute fin de nuit du jeudi 27/02 à vendredi 28/02, affecte principalement les zones situées entre le centre-Ouest et un grand quart sud-ouest du pays. Il engendrera 4 tornades :
- le 27 à 16 h 45 une première tornade se déclare à Laurières (87). Classée F0, elle endommage sérieusement les locaux d'une bergerie.
- Le 28 en tout début de matinée, deux autres tornades de plus forte intensité se forment à leur tour respectivement sur Breuillet (17) où entre autres un magasin subit d'importants dommages et sur Châteauneuf-sur-Charente (16) où une toiture à la charpente presqu'intégralement arrachée nous a faits opter pour le double-classement F1/T3 (plafond du stade F1). Pratiquement en même temps que celle de Châteanneuf-sur-Charente, une quatrième tornade classée F0 frappe Chenay (79).
Enfin quelques jours plus tard le 3 mars, deux autres tornades clôtureront définitivement la série, à Luçon (85) et à Neuvic (24).

 

      

◊  27 et 28 février 2010 : la tempête Xynthia frappe notre pays ainsi que l'Espagne, le Portugal, la Belgique,  les Pays-Bas, l'Allemagne...

◊ 
26 et 28 février 1990 : deux violentes tempêtes provoquent des ravages sur le pays à 48 h d'intervalle. La première cause la mort de 7 personnes.  

◊  28 février 1967 : une violente tempête dans le nord de notre pays. 141 km/h relevés à Phalsbourg.
...
 

Source : météo-paris.com  

 
→   Plus d'évènements pour cette date ? Consultez l'almanach de Guillaume Séchet.

 


 

 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages