ça s'est passé un 9 août

 

 

 

◊  Les nuits des 7, 8 et 9 août 1999 ont été marquées dans nos régions par de violentes vagues orageuses et plusieurs tornades.
Des grains orageux très virulents et accompagnés de vents violents provoquent des dégâts en Poitou Charentes et Aquitaine, ainsi que dans d'autres régions de France (Languedoc-Roussillon, Franche-Comté...).
Dans la nuit du 8 au 9 août, une très violente vague orageuse frappe la Charente Maritime, la Vienne et les Deux-Sèvres. Les orages sont qualifiés de "tropicaux" par la presse.
En Charente Maritime, les vents et les fortes précipitations provoquent de très lourds dégâts un peu partout, à tel point que 14 communes obtiennent la Reconnaissance Catastrophe Naturelle. Plus de 600 interventions des pompiers et 1000 campeurs évacués entre Royan et Rochefort. La ligne d'orages se serait étendue sur 100 km du SW au NE mais sur moins de 30 kms de largeur (!) de la Saintonge jusqu'à Chizé, Niort et sa région orientale et jusqu'à l'Ouest de la Vienne où elle se dissipe enfin.
Au moins deux tornades se déclarent en fin de soirée, toutes deux estimées F1 : l'une à Cadeuil dévaste deux campings et aurait fait jusqu'à 100 m de large d'après un témoin. L'autre à Tournay (commune de Puyrolland) saccage la commune sous l'éclairage permanent d'un orage extrêmement électrique. Doeuil-sur-le-Mignon est également dévastée par des vents violents à la nature exacte encore à déterminer. La forêt de Chizé est dévastée avec 4 à 5000 hêtres abattus...
Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, les orages ne sont pas en reste. Des pointes de vent à 130 km/h sont enregistrées à Niort, et on ne compte pas les toitures et arbres arrachés ou endommagés, caves inondées... Des chênes s'abattent sur des maisons, la circulation ferroviaire est interrompue (voir l'article de Centre Presse reproduit ci-dessous). Dans la Vienne, les orages frappent fortement le secteur de Loudun.
Une fiche-synthèse est prévue pour cet évènement.  



◊  Les 8 et 9 août 1994
Des orages au-dessus de la côte de Beauté entraînent le foudroiement d'une église.



◊  Les 8 et 9 août 1992
Faisant suite à une période caniculaire, une puissante vague orageuse venue de Gironde franchit l'estuaire et provoque de gros dégâts en Charente Maritime entre Saint-Georges-de-Didonne et Talmont-sur-Gironde. Caractérisée par des chutes de grêle destructrices et le passage d'un très puissant front de rafales, elle fait plusieurs victimes par foudroiement et noyade, d'après les bulletins de l'époque. On relève 75 mm en 24 h à Mirambeau (17) et 53,6 mm à Saintes et jusqu'à 145 mm à Bordeaux en 48 h !
Meschers-sur-Gironde est localement frappé par des vents convectifs violents dont on ignore la nature exacte : des témoins auraient évoqué un brusque changement de direction des vents. On relève 101 km/h à Cognac.
Le 9 août, une trombe marine se promène durant "une bonne partie de l'après-midi" dans les pertuis charentais. Fait exceptionnel, elle est photographiée par un plagiste de Sainte Marie de Ré et relayée par le quotidien Sud-Ouest.

 

               
                    Mammatus dans le ciel de Dordogne - © Rebecca, Météo-Dordogne

 

Article Centre Presse, édition du 10 août 1999

 


Trombe marine photographiée le 9 août 1992 - © Olivier Darfeuille, publiée par Sud-Ouest




  Le 9 août 2014, violents orages de grêle dans le Puy-de-Dôme et en Saône-et-Loire. 

  Le 9 août 1967, violents orages sur le centre et le SE du pays. Des congères de grêle de 2 m de hauteur bloquent la circulation dans le Massif Central. 4 personnes emportées par les eaux en Ardèche et dans la Drôme. 

...   Plus d'évènements pour ces dates ? Consultez l'almanach de Guillaume Séchet pour le 8 août.


Source : météo-paris.com  

 
 

 


 

Nous remercions Guillaume Séchet de nous avoir autorisé à publier du contenu émanant de son site météo-paris, issu de ses propres recherches.

Tous droits réservés - Association Ouest-orages