ça s'est passé un 11 août

 

 

 
Dans la nuit du 10 au 11 août 1994, une tornade de probable intensité F1 frappe Angoulins en Charente Maritime...

 

◊  Nuit du 10 au 11 août 1994  

Cette nuit-là vers 5 h du matin, une tornade de probable intensité F1 s'abat sur la commune d'Angoulins-sur-Mer dans le contexte d'une forte dégradation orageuse qui sévit du 10 au 12 août, avec des vents violents sur le littoral charentais Sur un trajet d'1 km de long sur 150 m de large environ, des habitations et des toitures sont dévastées, des arbres tombés sur la chaussée. Une partie de la toiture de la mairie et de la Poste sont envolées. Dégâts également au Parc Municipal où des arbres sont arrachés, des branches retrouvées dans les alentours. Aux alentours, rapporte Sud-Ouest, les mesures de vent par Météo-France n'excèdent pas 86 km/h et l'Institution précise que "c'est leur nature tourbillonnante qui serait à l'origine des dégâts".
Concernant ce cas, le CDM 17 joint au téléphone a clairement évoqué une trombe. Des exemples confirmés de tornades survenant dans un contexte de tempête (Saint-Georges-de-Didonne...) en plus du caractère très délimité du couloir achèvent d'appuyer fortement la thèse de la tornade. Toutefois en l'absence d'étude poussée du contexte météo du jour, on ne peut exclure non plus l'hypothèse d'un burstswath très localisé. Une nouvelle enquête ne serait peut-être pas inutile afin de repréciser la nature exacte de ce phénomène.

 

 
 

Image d'illustration - tornade à Toulouse : © Nicolas Suanez

 

 



  Le 11 août 1973, un violent orage et une coulée de boue frappent Lyon et notamment le Parc de la Tête d'Or. 

  Le 11 août 1958, record de France du plus gros grêlon tombé à Strasbourg (970 g, presqu'un kilo !) lors d'une dégradation orageuse fortement grêligène qui dévaste les vignobles alsaciens. 
... 
Plus d'évènements pour cette date ? Consultez l'almanach de Guillaume Séchet

Source : météo-paris.com  

 


 
Nous remercions Guillaume Séchet de nous avoir autorisé à publier du contenu émanant de son site météo-paris, issu de ses propres recherches.

→   Retour à l'index de l'Almanach

Tous droits réservés - Association Ouest-orages