Les radars météorologiques

 

 

Dans les dernières décennies, les radars ont pris une importance considérable dans le suivi en temps réel des évènements météorologiques et la prévention des orages et épisodes de fortes précipitations

 

[Histoire des radars météorologiques.
Définition et fonctionnements différenciés des radars conventionnels et dopplers, radars d'aéroport....
Les difficultés et limites liées aux mesures radar
]
 

Le radar doppler détecte les réflectivités et les vitesses radiales 

Balayons (c'est le cas de le dire) quelques idées reçues sur les radars de Météofrance. Le département radar météorologie de Météo-France est en effet dirigé par des experts de haut niveau international, Pierre Tabary et son adjoint qui a étudié au Centre de Recherches Atmosphériques à Campistrous. Il faut savoir que Météo France possède des radars doppler qui détectent les vitesses radiales et que leur réseau doppler vélocité est même considéré comme l'un des meilleurs au monde. Malheureusement, en France seules les images radar (doppler) utilisant la réflectivité sont rendues accessibles au public et à la différence des radars US, elles ne prennent pas en compte le stormmotion (vitesse de déplacement de l'orage).
Enfin, notons que L'ANELFA contribue indirectement aux travaux du département radar de Météofrance via l'utilisation des données des grêlimètres (mesures de la taille des grêlons et de l'intensité des chutes de grêle) pour l'étalonnage des radars.

                



Un ancien radar et son opérateur, Bundersarchiv, août 1988 - photo Helmut Schaar

 




Mesure de la hauteur d'un système convectif par un radar - source Wikipédia

Sources et références


Voici quelques unes des ressources documentaires sur lesquelles s'appuie la présente page, et des liens pour aller plus loin :

- Les radars météorologiques - Météofrance (synthèse)

Tous droits réservés - Association Ouest-orages