Glossaire des orages E

 
                                                                           →  Accéder aux lettres   AB  C  D  [E]  F  GH   IJ  KL  M  N   O  PQ   R  S   TU   VW  XYZ
                                                                           →  Accueil du glossaire

 

 

Echelle de Fujita

C'est l'échelle d'évaluation de l'intensité des tornades la plus connue, popularisée en France par le film Twister. Mise au point en 1971 par le chercheur Tetsuya Fujita en collaboration avec le météorologue et directeur du SPC Allan Pearson, elle comporte 6 degrés du plus faible au plus intense (F0, F1, F2, F3, F4 et F5). Cette échelle est théoriquement fermée (bien qu'on se soit posé la question du classement F6 pour certains cas extrêmes américains).
L'échelle de Fujita ne peut se baser que sur l'étude des dégâts causés pour la simple raison qu'aucun instrument de mesure ne résiste à la violence des vents d'une tornade.
En 2006 a été créee une version dite "améliorée" (enhanced) de l'échelle de Fujita (EF-) par le National Weather Service. Destinée à coller au mieux à la réalité de l'environnement naturel et humain américain avec 28 indicateurs de dégâts. Mise officiellement en service le 1er février 2007, elle ne concerne pas les cas anciens US.
Pour en savoir plus

VOIR AUSSI : Echelle de TORRO, Tornade

 

 


 

Echelles météorologiques

Les échelles météorologiques sont des échelles spatiales destinées à catégoriser les différents phénomènes météorologiques, dont les étendues varient considérablement allant du planétaire au très local. Termes et échelles peuvent varier selon les auteurs mais les plus répandus sont :
- La macroéchelle qui comprend l'échelle planétaire (dimensions > 10 000 kms) et la fameuse échelle dite "synoptique", familière de quiconque consulte régulièrement les cartes de prévisions ou sorties de modèles (entre 2000 kms et 10 000 kms)
- La méso-échelle (de 2 kms à 2000 kms)
- La micro-échelle ou échelle locale (< 2 kms).
L'étendue des systèmes orageux multicellulaires se situe principalement en méso-échelle mais des cellules isolées peuvent se développer sur des échelles très locales.

 

Echelle de TORRO

L'échelle de TORRO ou T. Scale est pour l'instant l'unique échelle européenne d'évaluation de l'intensité des tornades, mise au point par le Dr G. Terence Meaden en 1972 et utilisée par l'organisme britannique TORRO (TORnado Research Organization). Cette échelle comprend 11 degrés (deux fois plus que l'échelle de Fujita), ce qui permet de classer plus précisément chaque cas mais augmente également le risque d'erreur. Elle présente en outre la particularité d'être reliée à l'échelle de Beaufort.
Pour en savoir plus (2ème partie)

VOIR AUSSI : TORRO, Echelle de Fujita, Tornade

 

Echelle synoptique    VOIR Echelles métérologiques

 

Echo en crochet

Sur une image de radar météorologique, cette expression désigne une signature à la forme caractéristique de "crochet", liée à la présence d'un mésocyclone rejetant une partie des précipitations descendantes à l'arrière de l'orage supercellulaire, le RFD.
→ Pour en savoir plus

VOIR AUSSI : Supercellule, Radar, Mésocyclone

 

Eclair    VOIR Foudre

Episode méditerranéen/cévenol

Les épisodes cévenols/méditerranéens concernent les régions du SE de la France, dont la configuration topographique favorise particulièrement ce type d’orage. On parle d’épisode cévenol lorsque sur le secteur des Cévennes, cerné par le relief ou bloqué par un quelconque autre agent comme la présence d’un anticyclone à l’Est, l’orage demeure stationnaire et déverse ses précipitations durant des heures au même endroit. Ailleurs dans ce même type de contexte, on parlera d’épisode méditerranéen.
De par leur caractère stationnaire comme par leur intensité (parfois plus de 400-500 mm à l'heure), ces pluies orageuses se rendent régulièrement responsables, dans ces régions, de graves inondations en faisant sortir les cours d'eau de leur lit.
Pour en savoir plus

VOIR AUSSI : Orage en V


  
L'épisode du 3 novembre 2014 a provoqué crues et inondations catastrophiques dans plusieurs départements du SE (ici en Ardèche,  photo Germain Treille sur Tweeter)

Extranuageux (éclair)    VOIR Foudre

Tous droits réservés - Association Ouest-orages