Fulgurances au large de Lacanau (33)

Récit Jérôme Petit
 



Ce dimanche, après une très chaude journée estivale, une dégradation orageuse marquée devait débuter comme prévu et se mettre en place par le golfe de Gascogne avant d'atteindre très brièvement le littoral girondin et le nord-ouest du Médoc en tout début de nuit. Relativement actifs, les orages restèrent cependant cantonnés en mer dans un premier temps avant  qu'un puissant système orageux ne se constitue et n'impacte violemment certains secteurs du Centre-ouest. Ce sont ces premiers orages marins que Sandra, Cyril et moi-même avons eu l'heur de rencontrer et photographier.

Après un rassemblement rapide et improvisé chez Kevin sur Marcheprime (33), nous décidâmes de nous diriger dans un premier temps vers un point de vue situé sur la route de Blagon, toujours en Gironde, avant de finalement juger la situation plus intéressante et favorable pour la proximité des orages vers Lacanau-plage.
Après une trentaine de kilomètres à vive allure, nous arrivâmes alors sur le spot ciblé, où nous accueillirent d'emblée un vent rafraîchissant (orienté à l'ouest/nord-ouest) et ses embruns.
Déjà plus ou moins visibles sur la route et depuis Blagon, les flashes attestaient du développement rapide d'un orage organisé en multicellulaire en mer, avec une répartition quasi équitable entre intra/inter-nuageux et impacts de foudre au sol.
S'en suivit alors, à plusieurs reprises, des petites séries de quelques impacts chacune, prises sur le vif au large mais sans que l'activité orageuse n'ait pu réellement atteindre les rivages dans notre secteur. Ce sont eux que nous avons pu photographier, dans cette ambiance si particulière des orages au large vus du bord de mer. Ce qui n'empêcha pas pour autant une bonne averse de survenir en marge et gêner nos prises de vue pendant une quinzaine de minutes.
Vers 00h45, nous repartîmes chacun de notre coté, alors que les flashes étaient quasi incessants en direction des Charentes (bien visibles de la Gironde). Ces dernières étaient alors touchées par un violent système orageux, que nous n'avons hélas pu intercepter, et qui devait provoquer dans la nuit de gros dégâts dans certains secteurs, dégâts surtout dûs à la grêle et au vent. 

Ci-dessous, voici notre série de shoots, tout juste corrects, pour cette soirée qui a duré quasiment une bonne heure :


 








 



 



 





 

Matéril utilisé pour ces clichés : Nikon D3000 + Objectif 50mm AF-S F1.8 

 


 

Retour en haut de page

Tous droits réservés - Association Ouest-orages