Orages de grêle en Charente le 16/08/2016 (un reportage-photo d'Axel Guibourg)

Le 16 août dernier, un violent orage de grêle frappait la Charente en fin d'après-midi en prenant de court les prévisionnistes, scénario comparable à celui du 22 juillet où déjà ils avaient sinistré le cognaçais. Les chutes de grêle intenses causent de gros dégâts dans les vignobles et des vents localisés se rendent également responsables de quelques dégâts légers. Des grêlons jusqu'à 5 voire 6 cm ont été relevés.
Axel Guibourg est un chasseur d'orages qui sillonne régulièrement les routes du centre-Ouest. Il a déjà photographié la tornade de Sonnac de septembre dernier, et vous offre ici de superbes images de ces structures qui ont encore une fois frappé les vignobles charentais.
Axel Guibourg Photographies

 


Alors que j'arrive à la frontière de la Charente/Charente-Maritime, par une chaleur accablante (autour de 35°) de nombreux cumulus bourgeonnants envahissent le ciel. Certains sont presque arrivés au stade de cumulonimbus avec apparition des premiers rideaux de pluie. Derrière ce cumulus (photo 2), le ciel est totalement dégagé via l'action de la brise de mer.

     
 Photos 1 et 2 : premiers cumulus bourgeonnants - © Axel Guibourg


En traçant mon chemin vers l'Est, je constate que l'orage grossit très rapidement. Je décide alors de me positionner vers Rouillac. La cellule orageuse a évolué en cluster multicellulaire et le rideau de pluie à l'avant de cette organisation multicellulaire est très intense. Il n'est pas étonnant de rencontrer la grêle dessous. (photos 3 et 4)

   
 Photos 3 et 4 : l'orage prend de la puissance et évolue en multicellulaire - © Axel Guibourg


Après la photo 5 qui montre de droite à gauche les différentes phases du cluster, dissipatif, mature et en formation, voici à présent quelques clichés des impacts de foudre et éclairs photographiés (photos 6 à 10). On remarquera également sur tous ces clichés l'incurvation vers l'extérieur du rideau de précipitations,signe de la présence de vents descendants forts (downburst). Ce rideau se situe à ce moment-là non loin de la N10 au niveau de Barbezieux. 15 à 30 minutes plus tard, il devait se décaler vers Aignes et Puypéroux, où le vent justement a causé quelques dégâts.

   
 Photo 5 : les différentes phases du cluster visibles de droite à gauche  / Photo 6 : Impacts de foudre - © Axel Guibourg

 
     
Photos 7 et 8 : Impacts de foudre - © Axel Guibourg
 

On remarquera la couleur de plus en plus verdâtre des nuées, généralement signe de chutes de grêle et de puissance générale de l'orage.

   
Photos 9 et 10 : Impacts de foudre - © Axel Guibourg 


Voici le reste des petits orages monocellulaires du côté de Aigre, sous lesquels n'apparaissent à présent que des virgas (photo 11). Enfin le dernier cliché montre, loin au Sud, l'évacuation de l'orage mutlicellulaire, également en cours de dissipation (photo 12).

     
Photos 11 et 12 : monocellulaires du côté d'Aigre et évacuation du système multicellulaire - © Axel Guibourg

                                                                                                                                                              Récit et photos Axel Guibourg → galerie : Axel Guibourg Photographies


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages