Tornade probable à Bonneuil (16) - 22/23 janvier 1890

 
 

 

 

Date, horaire      22-23 janvier 1890  horaire inconnu

Localisation       Bonneuil  (16) 

Phénomène        Tornade probable     Intensité maximum   ? 

Dimensions        Longueur du trajet : inconnue  /  Largeur : inconnue

Description         Un phénomène à la fois très bref (1 minute environ) et extrêmement violent frappe la commune de Bonneuil en Charente. Le rapport brièveté-violence destructrice est assez saisissant puisque l'un des murs de l'école aurait été entièrement enlevé ("renversé jusqu'au sol et dans toute sa longueur") ce qui a priori signe un stade F3 si la construction est en dur. Mais faute d'informations suffisantes, nous préférons rester prudents sur la question. Le préau et la charpente auraient été également emportés par le vent, ainsi que la toiture de l'église. Heureusement, on n'a déploré aucun blessé ce qui semble être quasi miraculeux étant donné que les élèves étaient en classe à ce moment-là.
Quelques jours auparavant le 20 janvier en fin de journée, une autre très forte tornade est recensée sur Saint-Jean-de-Liversay et 2 autres communes dans le nord de la Charente-Maritime

Recenseur          Ouest-orages (avec la collaboration de Gwenael Milcareck et François Paul)

Nous contacter




Témoignage-source 

"Un cyclone a sévi sur la commune de Bonneuil (canton de Châteauneuf) ; il a duré 1 minute seulement, mais cela a suffi pour faire des dégâts considérables. Toutes les maisons du bourg ont été cruellement éprouvées, les couvertures enlevées, les cheminées abattues. La maison d'école a particulièrement souffert ; un mur a été renversé jusqu'au sol et dans toute sa longueur ; les cartes murales et les tableaux d'école ont été enlevés et retrouvés à 400 m de distance. Le préau et la charpente ont été enlevés par le vent. Aucun accident de personne n'est à regretter, bien que les élèves fussent en classe. L'église a beaucoup souffert ; toute la toiture est détruite.
Si le cyclone eût duré une minute encore, il ne restant rie du bourg. D'énormes arbres, qui avaient résisté au mémorable ouragan de 1879, ont été déracinés."

Source : Gil Blas du 26/01/1890 Lien

 


 

Presse (documents aimablement transmis par François Paul)


Le Mémorial Artésien, Dimanche 26 janvier 1890  FR16

Angoulême, 24 janvier.- Un cyclone a sévi sur la commune de Bonneuil (canton de Châteauneuf) ; il a duré une minute seulement, mais cela a suffi pour faire des dégâts considérables. La maison d’école a particulièrement souffert ; un mur a été renversé jusqu’au sol et dans toute sa longueur ; les cartes murales et les tableaux d’école ont été enlevés et retrouvés à 400 mètres de distance. Le préau et la charpente ont été enlevés par le vent. Aucun accident de personne n’est à regretter, bien que les élèves lussent en classe.
Si le cyclone eût duré une minute encore, il ne restait rien du bourg. D’énormes arbres qui avaient résisté au mémorable ouragan de 1879, ont été déracinés.

 

Journal de Rouen, Dimanche 26 janvier 1890  FR16

La tempête.- Angoulême, 24 janvier : Un cyclone a sévi sur la commune de Bonneuil (canton de Châteauneuf) ; il a duré une minute seulement, mais cela a suffi pour faire des dégâts considérables. Toutes les maisons du bourg ont été cruellement éprouvées, les couvertures enlevées, les cheminées abattues.
La maison d’école a particulièrement souffert : un mur a été renversé jusqu’au sol et dans toute sa longueur ; les cartes murales et les tableaux d’école ont été enlevés et retrouvés à 400 mètres de distance. Le préau et la charpente ont été enlevés par le vent. Aucun accident de personne n’est à regretter, bien que les élèves fussent en classe.
L’église a beaucoup souffert ; toute la toiture est détruite.
Si le cyclone eût duré une minute encore, il ne restait rien du bourg. D’énormes arbres, qui avaient résisté au mémorable ouragan de 1876, ont été déracinés
.

 

Le Matin Charentais, Jeudi 23 Janvier 1890  FR16

Bonneuil.- Nous lisons dans le Suffrage : « Lundi soir, 20 janvier, un ouragan s’est déchainé sur notre petit bourg de Bonneuil et a occasionné de grands dégâts. La maison d’école s’est écroulée, l’église découverte, les monuments de l’ancien cimetière sont renversés et le peu qui reste se trouve affreusement mutilé par les tuiles et les pierres lancées par la tempête. Tout le monde est consterné du triste tableau qui s’offre à la vue. De mémoire d’homme on n’avait vu pareil désastre. Les pertes occasionnées par cet ouragan peuvent s’évaluer pour la maison d’école et l’église à la somme de deux à trois mille francs. »

 

Le Matin Charentais, Vendredi 24 Janvier 1890  FR16

Châteauneuf.- Lundi soir, vers cinq heures, un épouvantable ouragan s’est déchainé sur le bourg de Bonneuil. En moins de cinq minutes, noyers et peupliers ont été déracinés et beaucoup de maisons ont été endommagées ; la maison d’école, notamment, a beaucoup souffert. Un mur s’est écroulé ; mais, par bonheur, les élèves et l’instituteur, qui s’y trouvaient encore, n’ont eu aucun mal.
L’église a eu sa toiture en partie enlevée. Toute la population est consternée, rien de pareil ne s’était vu à Bonneuil.

 

 

→  Retour en haut de page 

 

 

 

 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages