Tornade à La Rochelle, Aytré, La Jarne - 27 octobre 1703

 

 

Ce cas nous est rapporté par le chroniqueur local Etienne Arcère, auteur d'un ouvrage sur l'histoire de La Rochelle. On ignore s'il en est le témoin direct ou indirect, mais ce cas bénéficie d'informations suffisamment précises pour que sa nature puisse être considérée comme avérée. 

 

 


Date, horaire  27/10/1703 à 5 h locales
Phénomène  Tornade 
Statut Avéré  

Intensité  Inconnue (minimum F1)
Intensité moyenne  Inconnue



LOCALISATION

Localisation  La Rochelle, Aytré, La Jarne, Chassagné (17)
Formation  Inconnue précisément
Dissipation  Inconnue
Altitude moyenne   9 m
Type de terrain  
Paysage plat et rural, taux d'urbanisation, type de construction et type de végétation inconnu précisément



TRAJET

Longueur trajet   8 à 9 kms environ
Orientation   NO/SE         
Largeur maxi   Inconnue (peut-être une trentaine de mètres)
Largeur moyenne   31 m  (50 pas, largeur unique mentionnée pour tout le trajet)



DESCRIPTION

Dégâts   Dommages dans la ville de La Rochelle et dans la campagne alentours. Maisons et arbres "renversés" et probablement bien d'autres objets ou constructions légères.

Bilan humain  A priori pas de bilan humain ni animal (non mentionnés dans le texte)

Contexte  Une forte tempête a frappé la région ce jour-là vers 5 h du matin locales, et la tornade se sera  vraisemblablement formée à l'avant du front, conditions hivernales tornadogènes classiques dans la région.

Commentaire   Un cas ancien relativement bien documenté.
- Sa largeur en particulier, nous est connue grâce à cette mention chiffrée précise : 50 pas = environ 31 mètres. Il est dit en outre que le tourbillon aurait gardé cette largeur durant tout le trajet. De même la description des dégâts principaux ("maisons et arbres "renversés") laisse supposer une intensité plancher F1 mais le cas, suffisamment extraordinaire pour être mentionné dans l'ouvrage et comme peut le laisser supposer cette même formulation, a été probablement d'intensité supérieure.
Bien sûr, les moyens de l'époque ne permettaient pas suivre précisément l'évolution du phénomène tout au long de son trajet et les valeurs données ici doivent être considérées comme approximatives. La largeur est donc considérée comme moyenne, et nous n'avons mentionné que l'intensité-plancher.
- A noter qu'Arcère n'évoque pas non plus de bilan humain ou animal. Cette seule absence de mention laisse supposer une très forte probabilité d'absence de dommage sur les personnes ou sur les animaux d'élevage ou domestiques, ou au pire on peut supposer qu'aucune information de ce type n'aura été portée à la connaissance d'Arcère. Le cas de figure est loin d'être rare même pour des tornades de forte intensité, notamment celles qui précèdent ou suivent des tempêtes.
- Par contre, l'orientation du trajet NW/SE est un cas de figure assez rare. D'ordinaire, les tornades dans leur grande majorité suivent un trajet orienté SW/NE, orientation qui correspond au sens de déplacement des systèmes orageux.



Recenseur  Ouest-orages / Kéraunos
 

       Nous contacter

 



 

 

Localisation du phénomène




Carte du trajet





Image d'illustration - Chris Chatfield, TORRO.uk

L'aspet présenté par notre cas peut se rapprocher de celui du second vortex, à droite, qui ne doit pas dépasser quelquez dizaines de m de largeur au sol.
 





 

Carte du trajet


Le trajet, dont la longueur avoisinne les 8 à 9 kms, a été ici reconstitué d'après les éléments dont nous disposons. Il reste bien sûr approximatif.


                                                 
                                                                                  Carte du trajet tornade de La Rochelle-Aytré-La Jarne du 27 octobre 1703  - Ouest-orages
 

 


 

 Source


Extrait de l'ouvrage Histoire de La Rochelle, Louis-Etienne Arcère (1698-1782) :

Le 27 octobre 1703, sur les cinq heures du matin, un furieux ouragan s'annonce par un terrible coup de tonnerre, suivi d'un tourbillon, qui cause beaucoup de dommages dans la ville de La Rochelle, surtout à la campagne, dans les paroisses d'Aytré, de la Jarne et à Chassagné. Ce tourbillon qui, dans sa marche, occupait un espace de cinquante pas, renversa des maisons, quantité d'arbres et tout ce qui se trouva sur son passage."



Si vous avez des informations à nous communiquer à propos de ce cas  Nous contacter

→  Retour en haut de page 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages