RD probable à Cherves-Châtelars - le 21 mai 2014 vers 16 h 45

 

 

Ce 21 mai 2014, au passage d'une ligne pluvio-orageuse très active sur la région, une probable rafale descendante radiale cause des dégâts sur le lieu-dit Les Jaulières et 2 autres hameaux de la commune de Cherves-Châtelars (16).

 


Date, horaire            21 mai 2014
vers 16 h 45 locales
Phénomène              Probable rafale descendante radiale   
Intensité                    Inconnue
Intensité moyenne   Inconnue 



LOCALISATION

Localisation             Cherves-Châtelars (16), lieux-dits : Les Jaulières, éventuellement aussi Fougères et Les Tuilières
Formation                 Inconnue
Dissipation               Inconnue
Altitude moyenne    211 m
Type de terrain       
Rural et peu habité. Localement, champs et quelques bosquets. Aux proches alentours et en direction de Cherves, plusieurs secteurs boisés notamment au SO du lieu-dit Les Jaulières. Très peu d'habitations.



TRAJET

Longueur trajet        Inconnue sur Les Jaulières, 2,3 kms environ sur le parcours hypothétique incluant les 3 hameaux 
Orientation               Inconnue sur les Jaulières, SW/NE sur le parcours hypothétique incluant les 3 hameaux          
Largeur mini            Quelques dizaines de mètres sur Les Jaulières (?) 
Largeur maxi            Inconnue


DESCRIPTION

Dégâts                      Ceux décrits par notre témoignage sont très localisés. De son côté, le quotidien Sud-Ouest évoque 3 hameaux touchés avec des dégâts parfois considérables, confirmés par notre témoin. Sur la carte réalisée ci-dessous, la localisation des 3 hameaux sur une même ligne orientée SO/NE et longue d'environ 2 kms rend effectivement plausible l'hypothèse d'une tornade ayant parcouru ce trajet. Toutefois nous ne pouvons valider le fait car les dégâts relevés sur ces 3 hameaux n'ont pas été examinés et nous ne savons pas s'il faut tous les imputer au même phénomène. 
Les journaux nous détaillent ces autres dégâts : aux Jaulières, des éleveurs de chevaux ont vu la toiture de leurs boxes enlevées. Au château du Gazon, cinquante chênes centenaires ont été abattus. Aux Fougères, 300 mètres carrés de tôle se sont envolés en «quelques minutes», disent leurs propriétaires, des éleveurs laitiers. Sur ce même secteur, une voiture est endommagée par la chute d'une toiture. Dans les 3 hameaux, nombreux arbres arrachés ou coupés à mi-hauteur. 
Au niveau du lieu-dit Les Jaulières enfin, certaines habitations sont gravement touchées, d'autres très proches sont indemnes. Une caravane appartenant à notre témoin a été très sérieusement endommagée ("explosée" selon les mots de sa propriétaire). Son toit envolé a viré de bord pour aller atterrir entre la maison et la grange, effectuant une demi-rotation en direction du Sud-est. 2 de ses noyers ont été déracinés, dont l'un visible sur le plan a été arraché dans le sens Nord/NE.

Contexte                  Ligne d'orages très actifs remontant de l'Aquitaine jusqu'au NPDC a traversé ce jour-là nos régions, s'accompagnant de vents violents rectilignes (micro ou macrorafales..) qui ont eux aussi causé de nombreux dégâts y compris -probablement- sur certains secteurs touchés par les tornades ou supposées telles. D'autres phénomènes sont relevés notamment en Dordogne, ainsi que des chutes de grêle et d'intenses précipitations  en Charente maritime et Deux-Sèvres.... L'activité électrique a également été intense comme on peut le voir sur la carte des impacts à 16 h 45 locales.

Commentaire           Pour cet évènement tout d'abord répertorié comme phénomène de vents rectilignes notamment sur la base de l'ESSL, l'examen des photos nous a ensuite orientés vers un très probable cas de tornade isolé. Son intensité est pour l'instant estimée à  F0/T1 voire F1 (arbres déracinés), sous réserve d'avoir obtenu de plus amples renseignements sur les dégâts infligés aux autres structures.
Toutefois il est possible qu'un rotor se soit formé dans un contexte de vents rectilignes, projetant littéralement le toit de la caravane dans le sens contraire du vent. Le tourbillon de Foucault aurait dévié le toit de la caravane vers l'Est. De même au niveau des hautes herbes, la convergence constatée peut s"expliquer par la déviation du flux directeur du vent provoquée par l'arête du bâtiment. Enfin, les différents dégâts signalés aux alentours de Cherves-Châtelars semblent confirmer le scénario désormais le plus probable, la présence d'une rafale descendante de type radial.




Recenseur            
Ouest-orages

       Nous contacter

 








Localisation du phénomène

 




 Traces et dégâts

 

Carte de localisation dégâts sur Les Jaulières






Carte de localisation des dégâts (Les Jaulières) et carte du trajet supposé


Sur cette carte de localisation réalisée par notre témoin, on visualise clairement la direction prise par le toit arraché de la caravane, que l'on retrouve à droite et presque à l'arrière de cette dernière, alors que l'arbre situé à gauche est couché en sens inverse. Une disposition qui tend à confirmer, dans l'hypothèse d'une tornade, le sens horaire de rotation relevé par ce même témoin lors de son observation des débris en train de "tourner" (voir témoignage plus bas). On localise également l'habitation des éleveurs de chevaux laquelle aurait subi les plus gros dégâts.


     
A gauche : carte de localisation des dégâts sur le lieu-dit Les Jaulilères - réalisée par notre témoin sur un fond Google Earth / à droite : carte du possible trajet regroupant les 3 hameaux cités par la presse - Ouest-orages
 

 


 

 Photographies des dégâts


Voici les clichés pris par notre témoin (qui a souhaité rester anonyme) montrant quelques uns des dégâts localisés sur la carte ci-dessus.

        
    De gauche à droite : arbre déraciné, toiture aux tuiles soulevées - photos prises par notre témoin 
  



 

Témoignage


Il était environ 16 h 45 au lieu-dit des Jaulières, l'un des 3 hameaux où le couloir des "vents" est passé. La personne dont nous avons recueilli le témoignage bricolait dans une écurie lorsque tout à coup le ciel s'est assombri. Elle raconte :
"Le ciel était devenu tellement noir que par prudence, je suis ressortie pour retourner chez moi.  Mais à peine étais-je ressortie que le vent s'est brusquement levé en quelques secondes. Devenu très violent, il m'a alors obligée à me renfermer dans un petit bâtiment, le temps de sortir mon portable pour avertir mes proches. Là j'ai pu l'espace d'un moment, observer d'une fenêtre ce qui se passait : il y avait "comme un nuage" au-dessus des habitations des voisins, ça tourbillonnait  et je voyais des branches tourner [elle nous précisera ensuite, sans en être certaine, "dans le sens des aiguilles d'une montre"]."
Le phénomène en tout aurait duré "20 à 30 minutes" mais la personne précise avoir ressenti un très net pic beaucoup plus momentané, et ne semble pas sûre de ces durées. A noter également : le mobile utilisé pour avertir les proches, au moment où le vent s'est intensifié brutalement, indique très précisément 16 h 47.


 

 Médias

CHERVES CHATELARS : 3 HAMEAUX TOUCHES PAR UNE PETITE TORNADE
Ce jeudi, l'heure était au bilan du côté de Cherves-Châtelars, petite commune de 450 âmes situé au nord de Montemboeuf en Charente. Accompagnée par le maire Gérard Morand, la sous-préfète de Confolens, Murièle Boireau, est venue évaluer les dégâts dans le village.Mercredi, aux alentours de 17 heures, des vents tourbillonnants, dont la vitesse était estimée entre 90 et 110 km/h, ont suivi la vallée de la Croutelle, provoquant des dommages localisés à trois hameaux : les Fougères, les Jaulières et la Tuilière
.[...]
Sud-ouest.fr, édition du 22 mai, dernière modif à 17 h 49
Article intégral  


CHERVES-CHATELARS TOUT SECOUE PAR LA MINI-TEMPETE
L'orage de mercredi soir a causé une tempête et de nombreux dégâts au village. Surtout dans trois hameaux. La sous-préfète de Confolens
est venue soutenir les habitants hier. La mini-tempête de mercredi soir lui a flanqué une sacrée frousse. Richard Selfa, le châtelain de Cherves-Châtelars, s’est cru «dans un film catastrophe». [...]
La Charente Libre, édition du 23 mai 2014 à 6 h 00
→  Article intégral


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages