Microrafale probable à Asnières-le-Giraud (17) - 3 novembre 2014

 

 

Le 3 novembre 2014 à l'arrière des intempéries pluvio-orageuses qui ont durement frappé l'est du pays, une ligne de grains traverse la région centre Ouest et à partir de 21 h (locales) en soirée, deux phénomènes violents localisés frappent la Charente Maritime :  une très probable tornade d'intensité F0/F1 sur la commune d'Arvert à 21 h précises, puis deux autres phénomènes venteux rectilignes, probable rafale descendante à Asnières-la-Giraud (17) et à Limoges (87).

 

 


Date, horaire          3 novembre 2014
entre 21 h et 21 h 30 locales
Phénomène            Microrafale probable
Durée                     
30 minutes environ
Intensité                  Forte à violente
Mesures locales    Pas de mesures
Mesures proches  Pas de mesures



LOCALISATION ET DIMENSIONS DE LA ZONE DE DEGATS

Localisation             Asnières-la-Giraud (17), lieu-dit La Tranche et résidence Les Acacias
Dimensions              Inconnues
Altitude moyenne    43 m
Type de terrain      
Jardins et zones urbanisées en début de couloir, champs cultivés en fin de couloir


DESCRIPTION

Dégâts                     Huit toitures endommagées, une ou plusieurs voitures endommagées d'après le quotidien Sud-Ouest. Des tuiles envolées, ainsi que des ardoises de l'église, mobilier de jardin détruit. D'après des témoins interrogés, c'est surtout dans le lotissement des Acacias que les dégâts ont été le plus importants. Dans cette zone, un arbre d'environ 20 cm de diamètre a été coupé à 2 m du sol. Les autres arbres ont seulement été partiellement ébranchés.

Contexte                  Passage local d'une ligne de grains à l'arrière de la perturbation pluvio-orageuse intense qui a frappé l'est du pays ce jour-là.

Commentaire           Comme sur Arvert, le couloir de dégâts est étroit et semble très délimité. Mais ici toutefois, l'orientation unique des dégâts (S/N en début de couloir et SO/NE en fin de couloir) ainsi que la durée du phénomène mentionnée par plusieurs témoins (30 minutes) laissent plutôt penser à un phénomène rectiligne, probable rafale descendante.




Recenseur            
Multirecenseurs
 

       Nous contacter

 

 




Localisation du phénomène



 

 

Photos  des dégâts





Cartes du trajet


Carte du trajet établie par Lionel Degremont pour Ouest-orages. On y remarque l'orientation unique des traces de dégâts sur chaque secteur. L'enquête ayant été effectuée 5 jours après le passage du phénomène, de nombreuses traces étaient hélas déjà effacées, notamment les branches et une bonne partie des arbres à terre :
Interrogé par notre enquêteur, le propriétaire des arbres tombés en zone 1-4 lui a également parlé d'arbres tombés à La Tranche. Mais sur place rien n'a pu être constaté les arbres étant déjà été enlevés. Pour la zone 1-4, en dépit d'une prospection multidirectionnelle, rien n'a été constaté non plus chez les voisins et la végétation aux alentours. Les rares traces visibles sont quelques tuiles dans le bourg en zone 5.
Entre la zone 5 et les zones situées plus au nord, idem. Un couple vivant dans les zones situées au nord a évoqué lors de l'enquête avoir eu quelques tuiles enlevées mais toutes les traces en étaient déjà effacées.

 
Carte de localisation des dégâts  - établie par Lionel Degremont pour Ouest-orages

 


 

Photographies des dégâts


Sélection de clichés pris par Lionel Degremont lors de son enquête.

Photo 2 : cet arbre est localisé à l'entrée du village Asnières-La-Giraud, direction Saintes Saint-Jean-d'Angély
Photo 3 : prise de vue depuis la route principale du village (D150). Un acacia déraciné et un arbre fortement ébranché. Le flux venait de la droite pour aller vers la gauche soit en direction Nord/Nord-est.
Photo 4 : quelques tuiles également envolées sur les habitations à proximité. Dégâts en direction Nord/Nord-est.
Photo 5 : prise de vue depuis la rue des acacias (clocher du village visible en direction du Sud). Nombreux branchages au sol et un bouleau abattu.
Photos 6 et 7 : les branchages au sol ont déjà été enlevés le jour du cliché.

       
1 : arbre cassé (zone 1-4 de la carte de trajet)  / 2 : (zone 1-4)  Acacia de 50 cm de diamètre déraciné en direction du Nord à l'entrée du village  / 3 : (zone 1-4) jardin dévasté, vu depuis la route principale du village  - photos Lionel Degremont pour Ouest-orages


        
4 : (zone 5) faitage touché au centre du village  /  5 : (zone 1-4) jardin touché vu depuis la route principale du village (D150)  /  6 : (zone 11-12) acacia ébranché rue du Belair dans le lotissement des Acacias - photos Lionel Degremont pour Ouest-orages

 
                                     
              7 : (zone 11-12) autres acacias ébranchés au même endroit - photo Lionel Degremont pour Ouest-orages /  8 : Arbre cassé en zone 1-4 - photo Ph. Bregowy, publiée par sudouest.fr

 


 

Contexte météorologique


Durant la journée du 3 novembre, le département de la Charente Maritime voit se succéder des lignes de grains dont les images radar de Météofrance* montrent les cassures très nettes, souvent propices aux développement de phénomènes convectifs locaux. Sur l'image radar de 21 h 30 on remarque le passage d'une d'elles précisément sur le secteur d'Asnières-la-Giraud, au sud de Saint-Jean-d'Angély.

→  Billet publié le lendemain par Ouest-orages résumant la journée météorologique du 3 novembre sur notre pays.
→  Tornade probable d'Arvert

            
De gauche à droite : images radar locales à 21 h puis 21 h 30 - Météo60  /  Image radar nationale 20h35 locales - source Infoclimat.fr, annotée par notre prévisionniste Fabien Delacour

* Images non montrées pour des raisons de droit.

 


 

Médias


Article publié sur le site du quotidien Sud-Ouest (sudouest.fr) le 4/11 à 15 h 20 :

ASNIERES-LA-GIRAUD : UNE MINITORNADE FAIT DES DEGATS

Voitures endommagées, arbres arrachés : les habitants du village ont eu une belle frayeur, lundi soir
Huit toitures endommagées, plusieurs arbres arrachés, des tuiles et des ardoises envolées
du toit de l'église, mais pas de victimes.Le village d'Asnières-la-Giraud a connu une belle frayeur lundi soir, entre 21h 30 et 22h. "Nous avons eu effectivement peur et j'ai de suite pensé à la tempête de 1999", .[...]
Article intégral sudouest.fr



Merci à Lionel Degremont pour ses clichés, dont nous rappelons qu'ils demeurent l'entière propriété de leur auteur.

→  Retour en haut de page 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages