Vrai tuba ou appendice farceur ?

En début d'après-midi du mardi 6 octobre 2015, sur Pouant (Vienne), un de nos fidèles contributeurs, Cisco, observait ce qui semblait être un tuba bien formé et plutôt allongé. Or, la chose s'est révélée moins évidente qu'il n'aurait semblé de prime abord.


Le vent, nous rapporte Cisco, soufflait ce jour-là avec des rafales atteignant 55 km/h environ. Le ciel était très nuageux voire instable avec passage d'averses. Il nous précise que c'était au même endroit qu'il avait filmé un beau tuba le 4 novembre 2014. Ce supposé tourbillon s'est formé furtivement.
Cisco nous a transmis des captures vidéo qu'il a obscurci légèrement pour créer des contrastes et mieux mettre en évidence le supposé tuba. Le moindre qu'on puisse dire est que la forme est troublante. Et pourtant...


        

 
Bien que l'appendice se soit très développé dans la direction du sol, on peut noter qu'il se trouve dans environnement très humide avec des fractus présents à sa droite. De plus sur cette vidéo également transmise et dont le lien figure sur le sujet du forum (accessible aux inscrits), de légers appendices se forment à gauche du principal appendice (à partir de 0:37).
Il peut arriver certes que de réels vortex se forment dans des contextes déchiquetés, mais ici on n'observe malheureusement aucune preuve de rotation. S'il s'agit d'un tuba, il est effectivement placé à un endroit crédible (à proximité du courant descendant et dans le courant ascendant) mais sans que cette présence ne justifie pour autant sa nature tourbillonnaire car le courant ascendant est signe d'humidité et de chaleur et donc de présence de fractus et autres scud clouds farceurs. Et bien entendu tous les appendices ne sont pas rotatifs.

Ici donc la nature de cet appendice n'est avérée ni dans un sens ni dans l'autre, mais on voit à quel point certains peuvent prendre des allures trompeuses et doivent toujours inciter à la méfiance. Un excellent réflexe qu'on ne cessera jamais de recommander à tous les témoins de ce genre de phénomène : si vous pouvez le faire, FILMEZ. Ne vous contentez pas de prendre des clichés fixes. Car ainsi, en accélérant ensuite le film on pourra toujours mettre en évidence une éventuelle rotation.

 


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages