Vents violents localisés à Hombleux (80) le 22 juin en soirée

Ce lundi 22 juin dans la soirée, à Hombleux dans la Somme des vents violents très localisés ont causé de gros dommages sur une toiture et un appentis.


Ce lundi après une journée très pluvieuse, à Hombleux (80) sur la route allant vers Nesle (hameau de Bacquencourt) un phénomène venteux très intense frappe une toiture et endommage l'appentis accolé à l'habitation, occasionnant une belle frayeur aux habitants, tandis qu'un câble tombé sur la route bloque temorairement la circulation. Rapporté par Le Courrier PIcard deux jours plus tard, l'évènement semble avoir été à la fois violent et extrêmement localisé, d'où l'attention qu'il a suscité chez notre collaborateur Gwenael Milcareck, qui rappelons-le, recense les tornades sur la France entière.

Sur l'image ci-dessous (à gauche), on peut voir que les dégâts se concentrent sur une zone de 50 m de largeur (trajectoire supposée du phénomène Sud-Nord) ou 25 m de largeur (trajectoire supposée du phénomène était Ouest-Est). 
D'autre part, sur la toiture endommagée par le phénomène (les deux images suivantes), on voit que les deux premiers chapeaux de la cheminée se sont envolés avec les conduits alors que le troisième a été tordu.
 

     
De gauche à droite : image Google Earth montrant la répartition des dégâts sur le site  /  Toiture endommagée où l'on voit le dernier chapeau de la cheminée encore solidaire de cette dernière - Source : Le Courrier Picard  / (petite image) Image Google Street montrant l'habitation avant le passage du phénomène


Bien sûr, ces détails sont encore insuffisants pour une réelle confirmation de la nature tourbillonnaire du phénomène et l'enquête est en cours.
Toutefois, ce cas ainsi que d'autres considérés comme de possibles voire probables phénomènes tourbillonnaires (notamment dans les Bouches-du-Rhône et en Haute-Vienne/Creuse) s'ajoutent encore pour l'instant comme cas potentiels aux 4 tornades déjà validées cette année par divers enquêteurs indépendants. Cette année 2015, certes marquée par un net déficit de tornades par rapport aux années précédentes, ne doit pas nous faire oublier que les chiffres des cas validés sont toujours à considérer comme des chiffres-planchers.

→  Article du quotidien Le Courrier Picard, édition du 23/06/2015


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages