Année 2015 : des tornades bien tardives

Vous vous souvenez probablement qu'une tornade d'assez forte intensité* est survenue à Gerbépal dans les Vosges le 13 mai dernier à 19h55 locales. Classé EF2** par Kéraunos, ce cas était, notons-le, le deuxième recensé de l'année 2015 après les deux faibles tornades d'Arles, et le premier cas d'intensité significative, survenu bien tardivement...


En France on sait maintenant qu'il n'y a pas de "saison" marquée des tornades comme aux USA et que le plus souvent ce sont des cas hivernaux (février, janvier) qui inaugurent chaque année. C'est pourquoi cette année 2015, le caractère exceptionnellement tardif de l'apparition des premiers cas de tornades (et des dégradations orageuses significatives) a suscité dans les milieux amateurs spécialisés quelques commentaires évoquant un possible record. Alors qu'en est-il réellement ?
C'est ce que nous avons voulu savoir avec une rapide petite recherche portant sur tous les premiers cas de l'année recensés en France depuis que le recensement des tornades a commencé de s'organiser. Nous avons ensuite distingué deux types de résultats : le premier ne concernant que les premiers cas dits signficatifs (ici, à partir du stade d'intensité F1 ou EF1), le second concernant les cas plus faibles (F0 ou EF0).

                                           Tornade de Gerbépal (Vosges) du 13 mai 2015 - Détail du vortex périphérique observé à la fin de la séquence vidéo  Tornade de Gerbépal (Vosges) du 13 mai 2015 - Détail du vortex périphérique observé à la fin de la séquence vidéo  Tornade de Gerbépal (Vosges) du 13 mai 2015 - Détail du vortex périphérique observé à la fin de la séquence vidéo
Impressionnantes captures d'écran d'un film vidéo montrant le passage de la tornade de Gerbépal (88) du 13 mai dernier -  Source Kéraunos (captures d'écran) - Primo-source : Youtube

Comme il arrive souvent dès que l'on se penche sur le passé, le résultat de cette recherche s'avère plus mitigé que ne le laissaient entendre certains commentaires. En effet, le  premier cas de cette année 2015, celui d'Arles, est le troisième plus tardif connu et le premier cas significatif recensé en 2015, celui de Gerbépal, est le deuxième plus tardif connu.
Donc si  le "cru 2015" figure incontestablement parmi les plus tardifs, nous connaissons cependant déjà des précédents : l'année-record en la matière reste sans conteste l'année 2011 avec un premier cas validé par Kéraunos datant du 9 Juillet (!) et un premier cas probable (liste II de Kéraunos) recensé le 9 juin. Nous-mêmes sur le centre-Ouest n'avons recensé aucun cas cette année (!). Comme quoi, une fois de plus il convient de se méfier de notre mémoire...


Tableau des premiers cas recensés d'après les données cumulées de Kéraunos et Ouest-orages :

2015 : 27 avril (Arles, EF0)  / 13 mai (Gerbépal, EF2)

2014 : 2 janvier (Fessenheim, EF0) / 3 janvier (Leers, EF1)

2013 : 5 février (Etang-sur-Arroux, EF0)  / 10 mars (Jallais, EF1)

2012 : 29 avril (Seysse, EF1)

2011 : 9 juillet (Rians, EF0) ou 9 juin (Créney-près-Troyes, probable, EF0)

2010 : 5 février (Fontenay-le-Comte, EF0)  / 25 février (Saint-Amand-Magnazeix, EF1)

2009 : 7 février (Montégut, EF0)  /  15 mai (Grimaud, EF1)

2008 21 avril (La Londe-les-Maures, EF1)

2007 : 1er janvier (épisode de plusieurs tornades F1 et F0 dans le centre Ouest et en Bretagne)

2006 : 17 février (Sainte-Alvère, EF1)

2005 : 18 janvier (Chéméré, EF1)

2004 : 16 janvier (Fouras, probable +, F1) ou 2 avril (Sarzeau, EF1)

2003 : 21 janvier (Saint-Martin de Ré, probable +, F1) ou 30 janvier (Prats-de-Mollo-la-Preste, EF1)


Dossier complet consacré par Kéraunos au cas de Gerbépal du 13 mai dernier
Dossier complet consacré par Kéraunos au cas des environs d'Arles du 27 avril dernier



* Ici nous entendons par cas significatifs les cas dont l'intensité est égale ou supérieure à F1 (EF1). En revanche dans nos propres statistiques et bases de données, nous distingons par ce terme les cas destructeurs des cas non-destructeurs ou dont les dégâts sont très légers, ce qui inclut certains cas F0 dans la catégorie des cas significatifs. 

**  Les classements EF (nouvelle échelle de Fujita) ont été effectués par Kéraunos. Ils peuvent induire un décalage par rapport au classement F que Ouest-orages a choisi de conserver.

Tous droits réservés - Association Ouest-orages