Dégradation orageuse du 19 mai 2014





Compte-rendu de la dégradation orageuse 



Récit chronologique

- Dès la fin de l'après-midi, comme le montre la photo plus bas (à droite), l'atmosphère se déstabilisait rapidement sur le golfe de Gascogne, l'Aquitaine, la Gironde, ainsi que sur des secteurs davantage au nord et l'est de notre pays (région Champagne-Ardennes...).

- En début de soirée vers 20 h locales, une ligne d'orages actifs remonte le long d'un secteur allant de la Gironde aux Deux-Sèvres en passant par la Charente Maritime. Le long de cette ligne et notamment sur le département 17, on soupçonne certaines de ces cellules d'avoir évolué vers des structures supercellulaires.
- Une heure environ plus tard, la ligne remonte vers le nord où elle va ensuite commencer à se déstructurer. Vers 20 h 45 locales, les orages demeurent actifs sur le nord de la Charente maritime, la moitié sud des Deux-Sèvres ainsi que le sud Vendée. Des côtes aquitaines jusqu'en Cotentin, les orages se déchaînent avec chutes de grêle et vents violents, et une forte activité électrique. En 6 heures, le réseau Météorage relève 17631 impacts. 
Ci-dessous, carte des impacts à 21 h 30 UTC, images radar à 19 h et 21 h UTC :



      
A gauche : carte des impacts à 21 h 30 UTC / Milieu : image radar à 19 h UTC / A droite : image radar à 19 h UTC


- A 22 h 30-45, c'est un vaste système orageux que l'on voit s'épanouir au radar sur le Maine-et-Loire jusque dans l'Orne et en Mayenne. Au radar, on voit des zones de précipitations importantes. L'activité électrique et le vent seront également encore de la partie. Pendant ce temps-là, des orages se reforment plus au sud en Charente Maritime et en Gironde, qui reprendront alors le même chemin vers le 85 et le 79.  La photo ci-dessous (photo 1), prise à 23 h 15 au Bec d'Ambès (33), témoigne de la forte activité électrique déjà présente sur le secteur avec ses 7 impacts simultanés. La cellule longeant la côte aurait ensuite un peu dévié du flux en rentrant dans les terres, avec une structure bien arquée sur le Médoc.

Après le passage de cettte dégradation, les températures marquent un effondrement général d'une bonne dizaine de degrés, alors qu'elles demeurent élevées dans l'est du pays.


         
A gauche : 7 impacts simultanés au Bec-d'Ambès (33) - photo Aurélien Vogel  /  A droite : amorce de nuage-mur torsadé du côté de Blayes (estuaire de la Gironde) à 18 h 27 - photo Eric Tarrit

   
A gauche : une structure suspecte dans le ciel de Fomperron vers 21 h 45  (est du 79) - auteur Anna Poyer  /  Milieu: une photo
prise en tout début de soirée, à 20 km environ à l'ouest de Chalais (16) - auteur Maxime Villaeys  /  A droite : impact de foudre sur Bordeaux le 19 en soirée, horaire inconnu - auteur Ciel Orageux (pseudo)

  
Arcus sur Breuillet, en presqu'île d'Arvert, le 19 mai à 20 h 55 - panoramique Lionel Degremont /  Joli ramifié et impact sur la mer - photo Sandra Guillen



Bilan

De nombreux secteurs auront donc été touchés par les orages sur la façade atlantique ainsi qu'en Pays-de-Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine. Nombreuses chutes de grêle, vents violents et inondations dues aux forts cumuls de précipitations. Heureusement aucune victime humaine ni animale n'est à déplorer.

Selon un article publié par Sud-Ouest, en Charente Maritime les secteurs de Royan, Saintes et Mirebeau ont été les plus touchés avec une vingtaine d'interventions des pompiers dans la nuit, essentiellement pour des inondations.

En Deux-Sèvres, on compte 3 maisons touchées par la foudre à Chauray, Germond-Rouvre et Usseau et une trentaine d'interventions des pompiers toujours pour des inondations. Malgré l'activité électrique significative, le réseau électrique n'aura été que peu perturbé (article La Nouvelle République). On notera toutefois que 25 000 foyers se sont retrouvés privés d'électricité dans le Choletais suite à un incident du aux intempéries (49). Sur la carte de Météoalerte, des orages forts sont également signalés à Angles (85), de la grêle à Listrac-Médoc (33) ainsi qu'à La Roche-sur-Yon  et plusieurs autres communes de Vendée, Deux-Sèvres et Charente Maritime (Amuré, Mareuil-sur-Lay-Dissais, Cognac, Ile de Ré).
Le vent semble avoir soufflé violemment localement, avec plusieurs valeurs relevées autour de 90 km/h. Météofrance aurait même relevé 151 km/h à Saintes (17) mais des témoignages contredisent cette valeur qui peut résulter d'un bug et qu'il faut donc prendre avec précaution.
Côté précipitations, des pluies intenses sont signalées sur Vouillé (79), Arvert (17), Melle (79), Saint-Michel-Mont-Mercure (85). 55 mm relevés à Niort à 22 h 30. Voir les reports sur la carte Météoalerte et le bulletin de suivi Infoclimat.fr (lien plus bas).
Météo-paris rapporte en tout, entre lundi 08 h et mardi 08 h : 76 mm à Niort (79), 58 mm à Nuaillé-sur-Boutonne (17), 56 mm à Chizé (79), 53 mm à Parthenay (79), 42 mm à la Pointe de Socoa (64) et à Royan (17), 39 mm à Thouars (79), 38 mm à Glénay (79) et Melle (79), 37 mm à Bressuire (79) et Pouzauges (85), 36 mm à Rochefort (17), 35 mm à Boutenac (17), 34 mm à Pons (17) et Scille (79), 33 mm à Fontaine-Guérin.
De nombreuses chutes de grêle sont rapportées, avec des grêlons qui ont pu atteindre jusqu'à 2-3 cm de diamètre en Charente Maritime.
 
Même si elle ne concerne pas notre région, signalons enfin qu'une tornade aurait été vue sur le secteur d'Alençon (61)
aux frontières de l'Orne et de la Mayenne. La photo ci-dessous la montre, photographiée par le chasseur Xavier Delorme. Sur Facebook, d'autres chasseurs-témoins témoignent avoir vu le buisson et donnent des indications qui tendent à accréditer l'hypothèse de cette tornade  :




Possible tornade vers Alençon - Photo Xavier Delorme



Bulletin-synthèse publié sur Infoclimat.fr
Article publié par Sud-Ouest.fr, concernant l'indemnisation des sinistrés dans les communes ayant obtenu la Reconnaisssance Catastrophe Naturelle. Non lié directement à l'actualité, il reste cependant de circonstance et peut avoir son utilité.







Prévision à J+1 pour lundi 19 - 19/05 à 0 h 58


Emis la veille au soir par Jérôme Petit (validité du 19/05 dès 07h au 20/05 à 07h), le bulletin insiste pour le lendemain en soirée sur un risque orageux marqué sur la façade atlantique, susceptible de se manifester par des multicellulaires voire des orages supercellulaires. Estofex place cette même zone en risque 1, de façon générale après quelques divergences, l'ensemble des prévisions finit par faire consensus en soirée sur le risque  :

oo



  
    

Prévisions Ouest-orages émises le 18 mai en soirée. / Prévisions et vigilance Estofex émises le 19 mai à 5 h 20

→   Texte intégral de la prévision








Prévisions antérieures



Evolution de la prévision - 17/05 à 9 h 18

Petit point sur la tendance, effectué par notre partenaire Laurent Violet : "Pour lundi : un flux de sud en altitude ultra-foehné devrait entraîner un fort vent de SE au sol avec unsévère asséchement de la masse d'air. Des ondées orageuses devraient se développer en soirée sur le nord de l'Aquitaine (CAPE d'à peine 150 à 250 joules) tandis que des orages devraient, eux, se former dans le golfe de Gascogne (le tout dans un flux de Sud très rapide) toujours sous l'action d'une compression adiabatique très marquée.
A noter que ces ondées ne devraient pas intéresser l'est de la région. Pour la dégradation marquée à proprement parler, il faudra vraisemblablement attendre mardi. En effet, c'est durant cette journée qu'un corps pluvio-orageux devrait rapidement se développer dès le début de l'après-midi, pour se décaler en s'intensifiant vers l'Est.  
Si les précipitations peuvent atteindre 20 à 30 mm sous cet épisode, la CAPE en revanche ne devrait pas dépasser les 500 à 900 joules. Cette perturbation n'évoluant que peu et se déplaçant peu d'où les forts cumuls envisagés.
Possible réactivation de ce système sur l'Est de la région mercredi soir. Jeudi et vendredi enfin devraient être deux très belles journées..."
(Laurent Violet)
A suivre sur nos prévisions Ouest-orages à J+1.



Evolution de la prévision - 16/05 à 15 h

Sur notre page Facebook ce soir, notre prévisionniste J Petit joue la carte de la prudence tout en restant vigilant :
"A partir du début de la semaine prochaine, l'isolement d'un profond talweg d'altitude en cut-off sur le proche Atlantique devrait favoriser la mise en place d'un courant de secteur Sud/Sud-ouest assez durable sur l'ensemble de notre pays, avec à la clef une chaleur plus ou moins sensible et souvent lourde selon les régions, probablement accompagnée de plusieurs vagues d'orages (ou pluvio-orageuses) lesquelles restent cependant encore largement à définir en terme d'étendue et d'intensité.
La première dégradation orageuse devrait se manifester lundi plutôt à partir de la seconde partie d'après-midi, puis en soirée et cours de nuit suivante à partir de la façade Atlantique avec certainement quelques phénomènes intenses à attendre (forte dynamique atmosphérique - mucape relativement abondante - forçages d'altitudes structurés et massifs)."
(Jérôme Petit)


Il convient bien sûr de rester prudent à cette échéance, l'éventail des scénarios possibles restant vaste et certains modèles ayant tendance à systématiquement sur-estimer à échéance longue. A suivre sur ce billet et sur nos futures prévisions.



Tous droits réservés - Association Ouest-orages