19 et 20 juillet La dégradation provoque à nouveau des dégâts


Rafale descendante en Gironde, grêle en Dordogne, accidents dus à la foudre en Saintonge, nouveaux dégâts en Normandie et dans le nord du pays... les orages ont à nouveau fait parler d'eux cette nuit du 19 au 20 juillet.


Début d'après-midi à partir de 15 h 30

A 10 h 13, Météofrance mettait déjà en vigilance orange 37 départements, avant d'en ajouter 5 autres dans sa vigilance de 16 h, portant à 42 le nombre total de départements concernés par le risque orages.

                                                  


Dès 15 h 30, de premiers orages commencent à se former dans le centre du pays et en Normandie, formant 3 zones principales d'impacts, qui ne bougeront quasiment pas pendant plusieurs heures ce qui provoquera évidemment d'importants cumuls de précipitations. En Indre on relève à 17 h, cumulés sur 3 h  (données Météociel) :
- 25mm à Chateauroux (36) dont 24mm en 1h
- 17mm à Tendu (36)
- 16mm à Ticheville (61)
- 15mm à Issoudun (36)
Vers 17 h, un quatrième foyer orageux se forme en Limousin, sans faire vraiment parler de lui à ce moment-là.


De 18 h à 19 h 15

Toutes les cellules du centre remontent désormais vers le nord. Entre 18 h et 19 h la Seine Maritime connaît à son tour des cumuls importants avec 20 mm en une heure à Cap-de-La-Heve (76), 39 mm à Notre-Dame de Bliquetuit. A Octeville on relève 22 mm à 19 h. Une rafale à 100 km/h y est enregistrée ainsi qu'une baisse spectaculaire de la température qui passe de 25.4° à 16° en une heure (données Météociel). La grêle fera aussi parler d'elle ainsi qu'une activité électrique importante.
A 19 h 20 sur l'image on voit que les orages continuent de remonter vers le Nord, tandis que d'autres cellules se forment au nord de la région parisienne. Enfin, on voit également des cellules se former au large à l'extrême sud-ouest. Elles vont rapidement parcourir l'Aquitaine.

                                 
                                                    Carte des impacts à 19 h 15 locales - Blitzhortung, © Météociel /  Image radar à 19 h 15 locales - Météo60


Entre 19 h 30 et 23 h

De 19 h 30 à 21 h, les cellules orageuses du Nord-ouest migrent vers le Nord-Pas-de-Calais, en direction de Lille. La Seine-Maritime commence à retrouver le calme. Il était temps car les cumuls se sont entretemps gonflés avec notamment 40 mm à Dieppe. Dans le sud-ouest, une cellule active se forme au sud de Bordeaux. Peu à peu les orages forment une ligne de Mont-de-Marsan à Lille, joignant deux foyers très actifs l'un sur le sud-ouest l'autre sur le secteur lillois (32 mm de cumuls et rafale à 103 km/h relevés à Lillers dans le 62).
Dans le sud-ouest, les orages ont pris de la virulence dans le Limousin et surtout en Gironde (région de Bordeaux) et Dordogne , avec des chutes de grêle et du vent violent. Des rafales descendantes sont signalées entre Grésillac et Saint-Quentin-de-Baron (111 km/h relevés à Saint-Emilion, 102 km/h et 80 mm relevés à Saint-Quentin) où des arbres sont coupés en deux sur certains secteurs, et des foyers privés d'électricité. A 21 h, de violents orages grêligènes sinistrent le secteur autour de Ribérac en Dordogne, avec des cultures endommagées en quasi totalité, des toitures trouées... (reportage France 3 Aquitaine). On a relevé notamment des grêlons de 4 à 6 cm à Ribérac où le festival Le Grand Souk est annulé. La grêle y a causé des dommages sur des voitures et blessé 10 festivaliers à la tête (Photolive Infoclimat, article sudouest.fr). A 22 h, de violentes rafales provoquent l'évacuation en urgence du parc Guadet où a lieu le festival de jazz de Saint-Emilion (article sudouest.fr). Selon ERDF, jusqu'à 18 000 foyers sont privés d'électricité en Gironde et Dordogne, dont plus de 5000 en Dordogne.

A 23 h, la cellule du Nord s'est évacuée vers l'Est en Belgique avec une taille encore impressionnante. Une rafale à 103 km/h est encore enregistrée à Steenvoorde (59). Dans le Sud-ouest, les secteurs de Bordeaux, Périgueux et Agen sont fortement touchés ainsi que la Charente (Angoulême) et le Limousin.


      
Carte des impacts à 22 h 30 locales - Blitzhortung, © Météociel / Le parce Guadet dévasté à Saint-Emilion - photo Sylvain Petitjean, publiée par sudouest.fr  /  Grêlons tombés à Ribérac (24) vers 21 h - photo V.Castagna

      
Dégâts de la grêle sur la végétation et grêlons tombés à Saint-Vincent-Jalmoutiers (à 11 kms de Ribérac) en Dordogne. Notre contributrice rapporte 70 mm tombés en peu de temps avec des rafales de vent très fortes - photo Nathalie Petit



Après 23 h
et durant la journée du 20

A partir de minuit les orages encore forts et structurés en ligne quittent la Dordogne par l'est pour remonter vers le nord. Durant les heures qui suivent la ligne tend à s'étirer du sud au nord, avec quelques noyaux plus actifs ça et là dans le centre.
A 3 h une nouvelle ligne commence à se former au large du nord Gironde alors que la première se décale encore davantage vers l'Est et qu'un foyer d'activité soutenue et structuré sévit également au sud de l'Aveyron. Entre 4 et 5 h, alors que la ligne du centre commence à aborder les régions de l'Est, les cellules apparues au large de la Gironde ont formé un noyau très actif au-dessus de la région de Gémozac en Charente Maritime (voir image radar ci-dessous).  La foudre y frappe les tentes de six scouts de France au camp de Saint Simon de Pellouaille en les blessant légèrement (France 3 Poitou-Charentes). Ce noyau actif se décale ensuite sur le mathalien sans apparemment perdre de sa virulence.
A partir de 5 h l'activité orageuse s'estompe dans l'Ouest. Le théâtre des opérations se situe désormais à l'Est où les orages frapperont le lyonnais en matinée. Toutefois, un élégant tuba sera observé face à la plage de Talmont-sur-Gironde (17) vers 10 h 30 en matinée du 20.
Le reste de la journée sera surtout marqué par le renouveau de violence en Ardèche et dans le Gard. Vers 16 h, des rafales descendantes -improprement appelées "tornade" par la presse- saccageront le sud de l'Ardèche sur un rayon de 3 à 4 kms, tuant une personne et en blessant d'autres, dont 2 grièvement, dans des campings. Dans le Gard, une femme est tuée par la chute d'un arbre, un bébé blessé et 45 campeurs évacués à Saint-Paulet-de-Caisson (article lefigaro.fr).


                        
 Images radar à 23 h  locales - Météo60  /  Images radar à 4 h  locales - Météo60  / le matin du 20 vers 10 h 30, tuba au large de Talmont-sur-Gironde (17) - photo Stéphane Péreira


Tous droits réservés - Association Ouest-orages