FRANCE, REGION Violents orages et gros cumuls de pluie dans l'Ouest hier [14/09 ]

Hier soir et cette nuit, des orages forts violents ont frappé nos régions et l'ouest de la France comme prévu. Ils ont donné de très fortes précipitations locales, entraînant de nombreuses inondations en Aquitaine, centre Ouest et Bretagne et des vents violents par endroits (128 km/h sur l'île d'Yeu).
[Ce billet sera probablement édité et complété ces prochains jours]

 

Situation et prévisions


Depuis plusieurs jours, les modèles voyaient se profiler une dégradation orageuse majeure sur l'ouest du pays pour la soirée du 13 et la nuit suivante, après les accumulations de chaleur des dernières semaines. L'arrivée progressive d'une dépression et d'un front froid par l'Atlantique allait en effet se heurter à l'air chaud advecté du Maghreb depuis plusieurs jours (cette dernière amenée à se prolonger dans l'Est jusqu'au lendemain 14), comme le montre l'image ci-contre annotée par Climat-Vendée. Un contraste de températures susceptible de provoquer des orages violents comme on va le voir par la suite.

Dès le matin du 13, Kéraunos (France) et Estofex (Europe) s'accordent pour voir la zone la plus à risque en Aquitaine et centre Ouest, avec risque de fortes précipitations, de vents violents >100 km/h chez la plupart (voire >120 pour Kéraunos ou 110 pour Météociel). 
A 6h le matin, Météofrance lance à son tour une vigilance orange sur 11 départements sur cette même zone, allant des Pyrénées au Poitou. Réactualisée à 16h, la vigilance orange s'étend jusqu'à l'est breton et inclut également les Cévennes pour un gros épisode pluvieux.
On remarquera que seul Estofex entrevoyait d'emblée le risque le plus fort sur l'ensemble de l'Ouest (englobant même l'Angleterre) alors que Kéraunos et Météofrance restaient plus prudents en se cantonnant à la moitié sud, avant que Météofrance ne se décide à étendre sa vigilance orange à 16h.

 
 


Image satellite du 12/09 à 17h UTC (annotée par Climat-Vendée) - © Eumetsat

      
Cartes du risque orageux général et du risque grêle pour le 13/09 - © Kéraunos  /  Carte du risque en Europe pour le 13/09 - © ESSL  /  Vigilance émise le 13/09 à 16h - © Météofrance

 

Déroulement de l'épisode à l'échelle nationale


Dans la matinée depuis 4-5h du matin, des orages très électriques se forment déjà au large des côtes et abordent les littoraux en cours et en fin de matinée (voir Déroulement de l'épisode à l'échelle régionale).
Mais c'est dans le courant de l'après-midi, comme prévu, que les orages qui longent la côte vont commencer à davantage pénétrer les terres, avec déjà des précipitations modérées sur la Bretagne.

En début de soirée vers 18h30, la ligne orageuse s'est renforcée et structurée en Aquitaine. Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques sont les premiers touchés avec déjà quelques dégâts dus au vent ou aux fortes précipitations : caves inondées, arbres tombés sur les routes, tuiles tombées... heureusement sans gravité particulière. Notons également plusieurs départs de feu provoqués par la foudre au sein du massif forestier des Landes de Gascogne et des cumuls de précipitations déjà supérieurs à 10 mm. Fortes rafales de vent de nouveau sur les Landes ainsi que la Gironde dans l'heure suivante : 101 km/h relevés à Biscarrosse (40), 98 km/h à Lége-Cap-Ferret (33), 89 km/h à Messanges (40), 87 km/h à Cazaux (33).
Le vent va également s'intensifier en Vendée notamment alors que la ligne orageuse continue de s'enfoncer dans les terres et se décaler vers le NE, touchant le centre ouest et la Bretagne. On relève 128 km/h sur l'île d'Yeu (85), 111 km/h au Houga (32) et les cumuls de précipitations se renforcent eux aussi, avec 46,6 mm à Port-Joinville (85) en moins d'une heure, 33 mm à l'île d'Yeu, 24 mm à Belin (33).
Des trombes d'eau s'abattent sur Brest entre 18h30 et 19h45, où plusieurs quartiers se retrouvent sous les eaux. A Oloron-Sainte-Marie (40), quelques milliers de foyers se retrouvent sans électricité suite à l'incendie d'un transformateur par la foudre. Une photo reçue sur notre page-photo Les Colères de Zeus témoigne également des dégâts causés hors de nos frontières à Saint-Sébastien (nord de l'Espagne).

       
Deux images de Brest inondé (deuxième : quartier de Kerinou) - photos publiées par Ouest-France, copyright inconnu / Dégâts dus au vent à Saint-Sébastien (Espagne) - © Maxence Verrier, publiée sur la page Les Colères de Zeus (Ouest-orages)


Le centre Ouest en particulier sera fortement touché durant ce début de soirée alors que la ligne remonte vers le Poitou et le Limousin. Entre 19h et 21h, on a relevé notamment 119 km/h à Tusson (16) et 106 km/h à Mauvezin (47) et la Charente-Maritime subit de forts cumuls (jusqu'à 26 mm à Mortagne-sur-Gironde, Saint-Germain et Villiers). Entre 21h et 22h, on relève 29 mm à Saint-Maixent (79), 21 mm à Partenay (79), 93 km/h à Castres-Mazamet (81), 91 km/h à Poitiers (86).
En Lot-et-Garonne, la foudre est à l'origine de nombreux départs d'incendie. A Agen, peu avant 20h, un platane de l'avenue Gambetta tombe sur une voiture arrêté à un feu, blessant légèrement une personne. Au total on dénombre 206 interventions des pompiers pour ce seul département.


Ciel orageux sur le littoral de Biarritz - © Cyril Guitton  /  Inondations sur l'île d'Yeu - photo publiée sur la page Facebook Tu gères Aldine, copyright inconnu


En fin de soirée à partir de 22h environ, la dégradation orageuse continue de se décaler vers la Touraine tandis que des cellules préfrontales sévissent sur une ligne Angoulême-Périgueux. Les cellules orageuses tendent à s'affaiblir, avant de se réactiver au sud du Mans tout en prenant une direction plutôt Nord-ouest. Entre 22h et 23 h, les rafales de vent redépassent de nouveau les 100 km/h en Touraine avec 115 km/h à Fontaine-Guérin en 49 (où l'on relève également 24 mm), 109 km/h à Angers (49), 102 km/h à Reignac (37). 

A minuit et au-delà la ligne orageuse perd de sa virulence tout en se décalant vers la Manche : entre 23 h et 0h, 106 km/h relevés à Tours (37), 102 km/h à Rouesse (72), 98 km/h à Horps (53) ainsi que de nouveaux cumuls (15 mm à Angers...).

Environ 120 000 foyers en totalité étaient encore privés d'électricité essentiellement dans l'ouest du pays au lendemain matin.
Sur la totalité de la journée du 13 septembre, Météorage enregistrait 121 994 éclairs (impacts et intranuageux) tandis que Météofrance enregistrait environ 70 000 éclairs pour la durée de l'épisode.


 

Déroulement de l'épisode à l'échelle régionale


Dès le matin du 13 vers 4-5h alors qu'il fait encore nuit, une première salve orageuse éclate sur les littoraux, notamment au large de la Vendée et de la Charente-Maritime, avec une forte activité électrique dont plusieurs photographes publient rapidement de nombreux clichés.

     
Impact de foudre au large de La Tranche-sur-Mer (85) au petit matin du 13/09 - photo publiée sur Climat-Vendée, copyright inconnu  /  Triple impact dans le ciel vendéen de la nuit du 12 au 13 - © Axel Guibourg  /  Image radar centre Ouest du 13/09/2016 à 19h locales - © Météo60 

  
La Gironde est touchée en fin d'après-midi dès 18h avec une très brutale averse parfois mêlée de grêle sur Bordeaux, où l'on rapporte avoir vu arriver "un mur noir barrant tout l'horizon" par l'Ouest, et où l'éclairage public s'est brusquement éteint vers 19h40. On déplore des inondations à Bordeaux même et dans les environs. En tout sur le département, 8 000 foyers sont encore privés d'électricité au petit matin du 14/09. Si le vent a un peu soufflé à Bordeaux avant l'arrivée de la pluie, on relève 98 km/h au Cap-Ferret et 87 km/h à Cazaux entre 17h et 18h (source Météociel).

En Dordogne, on dénombre 145 interventions des pompiers, essentiellement pour des arbres tombés sur la chaussée et des départs de feu causés par la foudre. On relève 92 km/h à Coulounieix (24). Jusqu'à 32 000 foyers périgourdins se sont retrouvés sans électricité. A Montpon-Ménestérol la foudre incendie une maison en bois de 120 m2 ainsi qu'un véhicule stationné devant heureusement sans faire de victimes. A Douzillac, un témoignage (malheureusement en accès restreint) évoque une "tornade", probable rafale descendante ayant abattu plusieurs arbres.
De la Gironde à la Dordogne, les orages ont été très actifs avec quelques chutes de grêle rapportées (des grêlons de 1 cm sur la route entre les deux départements). La ligne de grains se montre particulièrement organisée et il semblerait qu'un MCS ou amorce de MCS à tendance linéaire soit formé sur ces zones, qui a donné localement une microrafale sèche : des chasseurs postés à la bien-nommée Tour des Vents, au sud de Bergerac (24) témoignent de bourrasques atteignant au jugé au minimum 100 km/h, voire 110 ou 120 km/h par moments.Ils nous ont ramené cette vidéo mouvementée au coeur de la microrafale. On n'a pourtant relevé que 83 km/h à Bergerac même, ce qui atteste du caractère très localisé de ces rafales descendantes.

C'est également en début de soirée que les orages très actifs gagnent le centre Ouest. Vers 19h, le système orageux s'étend des Landes aux environs de Pauillac (33) et se décale progressivement vers le Nord/Nord-ouest.
En Vendée, les côtes sont touchées par de violentes rafales de vent et l'île d'Yeu enregistre le record de l'épisode avec ses 128 km/h. On relève également 88 km/h à Noirmoutiers. Des inondations frappent notamment à Port-Joinville où il est tombé 46,6 mm de précipitations en moins d'une heure, un cumul qui dépasse le précédent record qui était de 46,5 mm le 28/09/1991 (source Climat-Vendée).
A 20h, une seconde salve gagne de nouveau la Vendée ainsi que les Charentes.

      
Arcus au large des Sables-d'Olonne (85) - © Anne Sophie Olivier, publiée par Climat-Vendée  /  Inondations sur l'île d'Yeu (85) - photo publiée sur la page Facebook Tu gères Aldine, copyright inconnu  /  Impact au sud de Bergerac (24) - © Jérôme Petit


     
Arcus à Asques (33) - © Pilou Renauc  /  Inondations à Bordeaux (33) - © Thierry David, photo publiée par Sud-Ouest
 

En Charente et Charente-Maritime, les dégâts sont globalement plus limités.
En Charente, 1538 éclairs sont recensés entre 19h et 23 h (source : Sud-Ouest) et les pompiers ont effectué 300 interventions environ dans la nuit. A Angoulême, la toiture de l'Intermarché de la rue Saint Roch s'effondre sous le poids de l'eau vers 22h. Par sécurité, les autorités avaient heureusement décidé de fermer dès 18h le tunnel de la Gâtine. De violentes pluies s'abattent également sur Barbezieux et dans la région de Cognac. On relève 111 km/h à Tusson (16). Des rafales descendantes très violentes ont manifestement frappé deux autres localités charentaises : Saint-Mary et Cellefrouin (voir notre billet spécialement dédié à ces deux cas après enquête).
En Charente-Maritime,  relevés de cumuls entre 19 h et 21 h (source Météociel) : 44,5 mm à Mortagne-sur-Gironde, 22 mm  à Saint-Germain et Villiers, 16 mm à Royan. Le vent a également fortement soufflé dans l'arrière-pays, faisant chuter des arbres ou des câbles électriques sur les routes, entraînant de nombreuses coupures d'électricité. On relève 81 km/h à Jonzac, 82 km/h à Nuaillé-sur-Boutonne (près de Saint Jean d'Angély)

Sur les Deux-Sèvres et la Vienne, on relève 29 mm à Saint-Maixent (79), 21 mm à Parthenay (79), 18 mm à Mauléon (79)... Côté vent, 91 km/h à Poitiers (86) , 88 km/h à Archigny (86) et Thénezay (79) (source Météociel). Pas de dégâts connus a priori sur des deux départements.


   
La route de Ségonzac fermée à Cognac (16) le 13/09 au soir - photo Jonathan Guérin publiée sur Sud-Ouest, copyright inconnu  /  Le toit de l'hypermarché de la rue Saint-Roch à Angoulême (16) - photo Sud-Ouest, copyright inconnu


 

Conclusion


Globalement la dégradation se sera révélée moins intense que prévu notamment dans le sud de l'Aquitaine. Dans le centre Ouest et plus au nord, ils se seront également révélés au-dessous de l'intensité prévue mais les dégâts ont quand même été localement importants, qu'ils soient dus à la pluie et aux inondations à Brest ou Angoulême, au vent ou aux nombreux incendies allumés par la foudre notamment en Dordogne.

 


Presse, médias et références

 
Presse
  →  Orages dans le Sud-ouest : des milliers de foyers privés d'électricité (Sud-Ouest, publié le 13/09/2016, MAJ le 14/09 à 12h55)
  →  Orages. Plusieurs centaines d'interventions dans l'Ouest (Ouest-France) - Les dégâts causés par les orages en Pays-de-la-Loire
  →  En images : plusieurs parties de Brest inondé (Ouest-France)
  →  Intempéries : 7 départements encore en vigilance orange, 120 000 foyers privés d'électricité (Francetvinfo.fr) - Compte-rendu des dégâts en général dans l'ouest du pays

Presse (détails régionaux ou locaux)
  →  Orages en Gironde : près de 200 interventions des pompiers...  (Sud-Ouest) - Les orages en Gironde
  →  Orages en Charente : l'équivalent de 15 jours de pluie en une heure (La Charente Libre, MAJ le 14/09/2016)
  →  Le toit de l'Intermarché rue Saint Roch s'écroule : les dégâts en vidéo  (La Charente Libre, MAJ le 14/09/2016)
  →  Cellefrouin : leur chien s'envole avec la tempête (La Charente Libre, publié le 15/09/2016, MAJ à 15h22)
  →  Saint-Mary : un village balayé par le vent (La Charente Libre, publié le 15/09/2016, MAJ à 13h54)
  →  Saint-Mary et Cellefrouin : l'enquête révèle des rafales convectives (billet Ouest-orages publié le 18/09/2016)
  →  Orages en Charente Maritime : il reste des foyers sans électricité (Sud-Ouest, publié le 14/09/2016, MAJ à 13h39)
  →  Dordogne : les violents orages de mardi soir ont fait des dégâts (Sud-Ouest, publié le 14/09/2016, MAJ à 11h54)
  →  Vidéo de la microrafale au sud de Bergerac (Astrid Neveu, Climate-Data)
 
  →  Oloron Sainte Marie : incendie d'un transformateur électrique (francetvinfo.fr)
  →  Orages en Lot-et-Garonne : 1500 foyers toujours privés d'électricité (Sud-Ouest, publié le 14/09/2016, MAJ à 18h09)

Références météo
  →  Suivi de l'épisode (Météociel.com)

 


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages