FRANCE Tempête Jeanne : vents violents et activité orageuse dans le nord du pays

 

[réactualisation le 29/03 à 9h17]
Du 26 au 28 mars, la tempête Jeanne escortée de ses orages préfrontaux et de traîne circuleront sur notre pays.
Le 26 mars entre 20h et 22h un front froid actif engendre une ligne de grains entre les Deux-Sèvres et l'Orne avec une activité électrique significative qui s'étendra ensuite jusqu'en Périgord
. Puis le 27 en soirée, la dépression tempétueuse Jeanne aborde nos côtes avec les premières rafales qui vont vite dépasser les 100 km/h sur le littoral breton et dans la traîne active qui suit durant la journée du 28, d'autres foyers orageux donnent localement d'abondantes chutes de grêle dans le nord du pays et en Belgique.

 

Prévisions

Des vents forts puis une tempête de saison sont prévus depuis plusieurs jours par les modèles pour le week-end de Pâques. En journée du 26 à 16h, Météo-France lance d'abord une vigilance jaune sur les 3/4 du pays mêlant risque orage et risque vents violents en fonction des départements. 
Puis dès le matin du 27 à 6h, Météofrance plaçait déjà 6 départements du littoral Nord-ouest en orange, avant de passer à 12 départements à 10h30 avec également un fort risque de submersion marine sur les littoraux du sud Bretagne. La plupart des prévisionnistes s'accordent en effet pour voir en soirée du 27 l'arrivée d'une classique grosse tempête de saison sur la Bretagne et le Cotentin, avec dans son sillage un nouveau risque orageux potentiellement fort localement avec vents convectifs violents.


         
Vigilance orange Météofrance émise le 27/03/2016 à 10h30 - ©  Météofrance  /  Carte de prévisions convectives émise le 27/03 à 8h validité du 27/03 à 8h au 28/03 à 8h - © Kéraunos

Soirée du samedi 26 mars

Le 26 mars dès le début de soirée vers 18h30, les premières précipitations abordent les régions littorales et on commence à observer de l'activité orageuse en Charente.
Sur les images radar de 20h, on voit que le front froid est devenu convectif et s'est organisé en une structure linéaire des Deux-Sèvres à la Manche. Cette ligne donnera notamment une forte activité électrique entre Pays-de-la-Loire et Normandie.
Vers 21h45-22h, une ligne orageuse et venteuse circule sur le NO du pays, des Deux-Sèvres à la Normandie. Dans le centre Ouest, les températures sont encore très douces (18°C relevés au NE de la Dordogne, Météo-Dordogne). A 22h, Blitzhortung enregistrait environ 524 impacts de foudre, essentiellement localisés dans cette zone, sur les 2 dernières heures (cf. carte d'impacts ci-dessous). Une quinzaine de minutes plus tard, la ligne s'étend jusqu'à Cognac avec des cellules qui se regénèrent et donnent quelques impacts, de fortes pluies et des rafales convectives.
Plus tard dans la nuit la ligne deviendra également active en Périgord, toutefois avec une intensité moindre. A 23h45, on y observe des rafales à 60 km/h et des cellules continuent de se former voire de s'y intensifier dans le nord de la région avant de se décaler vers l'Est. Au passage du front, les températures chutent brutalement de 8 à 10°C (Météo-Dordogne).
Passé minuit, la ligne convective se décale vers la Corrèze, la Creuse et le Lot tout en s'affaiblissant.

Pour le lendemain, on prévoit de forts orages possiblement tornadiques dans le nord du pays, lié à un nouveau système dépressionnaire et un fort coup de vent motivant une vigilance orange.


           
Cumuls d'impacts sur 2 h à 22h - ©  2016 Météociel.fr-Blitzhortung.org  /  Images radar du 27/03 respectivement à 20h et 22h - ©  Météo60

Dimanche 27 mars

Dans l'après-midi, des orages monocellulaires organisés en ligne et plus ou moins actifs, évoluant parfois brièvement en multicellulaires, éclatent dans la portion NO du pays entre Bretagne et Nord. Ils donnent des rafales convectives et de fortes pluies, voire petite grêle occasionnant des inondations locales.
Comme prévu, la dépression tempétueuse Jeanne, également nommée Katie par les services anglais, aborde nos côtes en soirée du 27. Avec un centre dépressionnaire à 978 hPA sur les Cornouailles à 23 h, elle va très vite entraîner un net renforcement des vents en Bretagne qui vont atteindre et dépasser les 100 km/h (jusqu'à 154 km/h à Camaret-sur-Mer). Dans la nuit entre 1h et 3h, on enregistrait 152km/h à la Pointe du Raz (29), 149km/h à Camaret-sur-Mer (29), 145km/h à Gatteville-le-Phare / Barfleur (50), 141km/h au Cap-de-la-Hève (76) entre 1h et 3h, et déjà la veille à 23h 129 km/h à la Vigie du Homet / Cherbourg (50), 129 km/h à Plougonvelin (29), 126 km/h à la Pointe de la Hague (50),

130 km/h à la Pointe Saint-Mathieu (29), 128 km/h à Ouessant (29), 127 km/h sur l'île de Groix (56), 124 km/h à Belle-Ile (56), 106 km/h à Brest (29).
Vents et pluies concernent également dans une moindre mesure le littoral atlantique jusqu'aux côtes de Vendée et Charente Maritime : 107 km/h sont enregistrés sur l'île d'Yeu (85) le 27 à 23h.
Environ 1386 impacts sont enregistrés dans la journée du dimanche 27 par Blitzhortung.

 
A la pointe de Trévignon (29) le 27 dans l'après-midi. Quelques coups de tonnerre se feront entendre peu après - © Ronan Meur

 
Le 27 courant de l'après-midi dans le Calvados - © Laurent Bonhomme

Bilan des 27 et nuit 27/28  (tempête)

Globalement l'épisode ne semble pas avoir produit de dégâts catastrophiques et de grande ampleur géographique et il n'aura heureusement fait aucune victime grâce à l'horaire nocturne de passage de la tempête.
Toutefois plus de 60 000 foyers étaient privés d'électricité au matin du 28, et 36 000 l'étaient encore en Bretagne et Normandie dans la journée, dont 10 000 dans le seul Morbihan. On comptabilise 364 interventions des pompiers dans ce dernier département, dont 237 pour des arbres tombés sur les routes ou des toitures arrachées (sources Lameteo.org). A Saint-Lô (50), 300 m2 de toit d'un lycée ont été arrachés, de même la toiture d'une autre école à Epinay-sur-Dodon (14) et celle d'un commerce à Saint-Come-de-Fresné (14).
La liaison ferroviaire Lisieux-Deauville a été interrompue une bonne partie de la journée suite à la rupture d'un caténaire suite à la chute d'un arbre sur la voie. Plus de 150 vols à destination et au départ de Londres ont du être annulés ce lundi.


→  Suivi météo, bilan et cartes  : suivi Météociel
→  Bilan des dégâts et données  : compte-rendu Lameteo.org
→  Bilan des dégâts et données  : compte-rendu meteo-paris

[Réactualisation le 29/03 à 9h17]  Lundi 28 mars 

Durant la journée, la tempête Jeanne va s'évacuer vers l'Est, suivie par une traîne très active. Kéraunos voit notamment un risque orageux marqué sur un tiers nord du pays tandis que nos régions du centre Ouest a priori évitent le risque convectif le plus marqué. Météo Gascogne ne voit même que de simples averses sur les Charentes et l'Aquitaine, sans risque orageux réel.
Des foyers orageux grêligènes se développent effectivement dans le nord du pays et en Belgique et certains secteurs se retrouvent blanchis sous un tapis de grêle. L'activité électrique n'est pas en reste avec environ 3847 impacts cumulés sur 2 heures à 18h30 (carte Météociel.fr-Blitzhortung.org), 5610 enregistrés en tout sur la journée par Météorage.

     
Ambiance à Jemeppe-sur-Meuse (Belgique) le 28 dans l'après-midi - ©  Bernard Radelet  /  Grêle à Soissons (02) l'après-midi du 28  - © inconnu, publié sur la page Facebook Météo.02  /  Rideau de pluie compact aux Sables-d'Olonne le 28 à 20h locales (85) - © Delphine Levasseur

 


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages