tornade

REGION Plusieurs phénomènes tourbillonnaires ces derniers jours sur la région [18/06]


Ces derniers jours, les orages ont occasionné plusieurs phénomènes tourbillonnaires sur nos régions, sur Bordeaux, en Vals-de-Saintonge (secteur de Saint-Jean-d'Angély) en Charente-Maritime où se pose la question d'un éventuel contact au sol, et surtout dans la Vienne sur la commune de Valdivienne où une tornade F0/F1 a causé quelques dégâts.
 

Lire la suite

Liste-bilan des tornades en France pour l'année 2015

En cette fin d'année, l'heure des bilans arrive. Nous vous donnons ici la liste exhaustive des tornades recensées en France en 2015 par notre coéquipier Gwenael Milcareck. Comme à l'accoutumée, cette liste regroupe les cas recensés par Kéraunos, Ouest-orages, Météo-Oise et quelques autres sources pour un résultat collectif que nous espérons le plus proche possible de la réalité dans notre pays.
Un bilan plus détaillé sera mis en ligne sur Ouest-Orages en début d'année prochaine ainsi que nos bilans annuels des orages et tornades sur la région centre-Ouest.


 

Lire la suite

Déjà trois mois qu'elle a frappé ! Retour et nouveautés pour la tornade de Sonnac du 16/09

Déjà trois mois que trois tornades destructrices ont frappé notre région. Le 13 septembre dernier à Chaillé-les-Marais (85) et Saint-Bonnet-sur-Gironde et surtout le 16 septembre, la tornade EF2 (F2 ?) dite "de Sonnac" qui a parcouru 70 kilomètres à travers les deux Charentes. A cette occasion, surprises et documents inédits sont à découvrir sur notre site et notre page Facebook (!).



En contact avec des témoins et acteurs de la reconstruction au Liboreau (Sonnac) et au Goulet (Matha), durement touchés par la tornade du 16 septembre, nous avons le mois dernier publié une fiche  réactualisée complète sur ce cas, ainsi que sur les deux autres cas de Saint Bonnet et Chaillé-les-Marais. Et surtout, à cette occasion, Ouest-orages a mis en ligne plusieurs nouveautés :

   ♦  En excluvité pour nous, récit de chasse d'Axel Guibourg qui a vécu la tornade en direct, l'une des toutes premières voire LA toute première chasse active à la tornade jamais vécue en France (!), précédée de l'analyse détaillée des circonstances météorologiques ayant mené à cette tornade du 16 septembre. [⇒ Lien vers une version encore plus complète du dossier]

     23 photos totalement inédites des dégâts de la tornade sur les hameaux du Liboreau et du Goulet, prises par un photographe professionnel mathalien, complètent désormais notre fiche. Elles ont été sélectionnées parmi 117 clichés au total, gracieusement mis à notre disposition par leur auteur. [⇒ partie intitulée Photographies des dégâts]
Elles sont complétées par 5 autres clichés, pris au lieu-dit La Font au Rat (commune de Bazauges) non loin de Ranville-Breuillaud, sur un secteur à cheval entre Charente-Maritime et Charente. [⇒ partie intitulée Photographies des dégâts]

   ♦  Une post-enquête réalisée ces dernières semaines nous a permis de zoomer quelque peu sur la portion de trajet particulièrement sinistrée joignant Le Liboreau (Sonnac) au Goulet (Matha). On sait que de Migron jusqu'au Goulet, les dégâts relèvent du stade F2/T5 (plafond du degré F2), notamment au Liboreau où des toitures et charpentes ont été intégralement arrachées et l'une d'elles partiellement projetée. Grâce aux témoignages et recueil de données précises, nous avons pu reconstituer avec une marge de quelques décamètres la carte locale du trajet sur ces zones. 

Lors de ces investigations complétés par l'examen de certains documents et vidéos, nous avons également tenté de mieux comprendre le comportement du phénomène, dont il est fort probable qu'il se soit formé dans le contexte d'une supercellule LT, un type de supercellule qui se forme généralement en période froide, au développement moins accentué que ses consoeurs estivales et donc au plafond moins haut d'où son nom (Low Topped). Comme c'est souvent le cas sur nos régions et les régions littorales en général, celle-ci serait née dans les cassures de la ligne de grains qui a traversé les départements 16 et 17 (voir l'analyse de Kéraunos). L'origine supercellulaire peut expliquer bien sûr pourquoi cette tornade a pu tout à coup forcir au point de frôler le stade F3 (!), car le moteur supercellulaire, formidable bombe d'énergie, est plus à même de lui fournir l'intensité et une durabilité qu'un système convectif plus classique. Toutefois la chose n'aurait pas été impossible non plus sous un simple multicellulaire.

Après reste bien sûr à déterminer pourquoi précisément l'intensification s'est faite à cet endroit-là et pas un autre, alors que Kéraunos rapporte sur tout le reste du trajet une fluctuation d'intensité entre F0 et F1. Ici entrent probablement en jeu des facteurs locaux autant géographiques et géologiques que purement météorologiques. Rappelons simplement que la région mathalienne figure parmi les zones les plus impactées de France en tenant compte du ratio densité du phénomène/densité de population, avec un total de 4 à 5 cas dans un rayon de 5 kms autour de l'agglomération* dont 1 voire 2 au sein même de l'agglomération (en 75 et dans les années 50**). Sol calcaire propice à l'effet albedo, situation sur la ligne d'un véritable couloir local de tornades qui va de Haimps à l'île de Ré et correspond à une zone de front de brise...*** En plus de sa situation dans une zone où des facteurs météorologiques de méso-échelle favorisent déjà très probablement la formation des tornades, un probable bouquet de facteurs locaux expliquerait donc cette propension du secteur mathalien à nous fabriquer du tourbillon. On peut d'ailleurs aussi rappeler ce très gros dustdevil (intensité F0/T1) sur Prignac en Juin 2008 qui a fortement endommagé une piscine privée en emportant une partie de sa structure.


                            
                       Carte du trajet entre Le Goulet et Le Liboreau, établie d'après témoignages. La portion certifiée est figurée par les grandes flèches  - ©  Ouest-orages


 

Au cours de cette post-enquête, quelques éléments nous ont interrogés :
 - Il se peut qu'au moins 2 tornades se soient partagé ce trajet et non une seule : sur cette vidéo à partir de 1 mn 05, un autre vortex semble en effet prendre le relais avec un changement de sens de rotation. Si le fait est avéré, alors la distance parcourue par chacune des deux tornades serait évidemment nettement moindre. Mais la grande rectitude du-dit trajet rend toutefois l'hypothèse fragile. La vidéo pourrait aussi avoir mis en évidence un double vortex, ce qui n'aurait rien d'étonnant pour une tornade de cette intensité.
- L'autre possibilité, beaucoup plus incertaine cette fois-ci : l'arrachage et la projection d'une charpente qui ont pu poser la queston d'un éventuel classement F3  Posons les faits : l'enquêteur de Kéraunos, qui s'est rendu sur le terrain, rapporte une charpente seulement partiellement emportée, détail qui relève de l'intensité F2. Lors de notre enquête, nous avons recueilli un témoignage qui, lui, évoque une charpente intégralement arrachée et projetée dans un champ à l'arrière d'une maison. N'ayant pu vérifier sur place et bien que le témoin soit tout à fait fiable, nous préférons pour l'instant nous aligner sur le classement de Kéraunos et considérer ce cas comme relevant vraisemblablement du stade d'intensité maxi F2/T5 (classement Kéraunos : EF2). Notons qu'un autre témoignage recueilli fait état d'un plancher soulevé.


 http://www.ouest-orages.org/medias/images/tornade-route-4-photo-axel-guibourg-1.jpg?fx=r_800_600  http://www.ouest-orages.org/medias/images/lg-7359-mur-ecroule-et-toit-bache-copie.jpg?fx=r_800_600
 La tornade photographiée depuis le nord de la commune de Sonnac en direction du SO, à hauteur ou non loin du hameau Le Liboreau - © Axel Guibourg  /  Mur écroulé et toiture bâchée au Goulet (Matha) - © Noé Bourgoin

Lire la suite

Tous droits réservés - Association Ouest-orages