01/12 Deux voire trois tornades en tout dans le SE cette semaine

Outre celles de Nissan-lez-Enserune et Sérignan-Plage déjà validées comme telles, une troisième possible tornade a été photographiée dans le 13 vers 23h45, entre Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer. Spectaculaires, les clichés ont le mérite de montrer clairement un tube bien formé. Une enquête serait en cours, menée par La météo du 13 et a priori, les dégâts seraient plutôt légers. A suivre pour confirmation et précisions.

     
Très probable tornade entre Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer (13) prise depuis la D35 - ©  Denissovitch Del Guidice, photos publiées sur la page Facebook de La météo du 13  /  Image radar du secteur localisant la tornade, 27/11 à 23h45 locales - source Météo60, publiée par La Météodu 13
 

Des cas de forte intensité
On a vu ça et là sur Facebook, mentionner le mot "outbreak" pour désigner cet épisode. Bien que le terme soit un peu excessif *, néanmoins on comprend l'impact psychologique causé par ces phénomènes : celui de Sérignan-plage, trombe marine entrée dans les terres et qui d'après Kéraunos aurait parcouru près de 4 kms sur terre, a causé de lourds dégâts (toitures intégralement arrachées...) et légèrement blessé un enfant (article lemidilibre.fr). Celui de Nissan-lez-Enserune (F1) aurait impacté entre 50 et 100 maisons (article Lemidilibre.fr) entre autres dégâts. Même peu nombreuses, ces tornades auront donc eu un impact matériel et humain non négligeable.

Deux dossiers ont été publiés sur les cas de Sérignan-plage et Nissan-lez-Enserune par Kéraunos :
- Dossier tornade de Sérignan-plage (classée EF2, probable F2 sur l'ancienne échelle)
- Dossier tornade de Nissan-lez-Enserune (classée EF1, probable F1 sur l'ancienne échelle)

La troisième pour l'instant reste à confirmer, mais au vu des photos et de la rotation certifiée par plusieurs témoins sur la page, sa nature ne fait guère de doutes. Informations complémentaires à venir probablement prochainement sur la page Facebook  La météo du 13.


* le terme n'a pas de définition officielle mais on s'accorde à dire, selon les différentes sources scientifiques à l'origine du terme, qu'il faut au minimum 6 à 7 cas pour pouvoir parler d'outbreak, voire 10.


Tous droits réservés - Association Ouest-orages