06/07 Hier Nuit électrique en centre Ouest, orages virulents en Belgique et en Allemagne

Le 5 juillet, plusieurs vagues orageuses virulentes frappent le nord de l'Europe, notamment la Belgique et l'Allemagne, où de violents orages de grêle ont causé des dégâts. Sur l'aquitain et le centre-Ouest, la nuit du 4 au 5 a été très électrique
 

Dès le 4 juillet au matin, une grosse dégradation frappe déjà l'Angleterre et la mer du Nord. En France des cellules se développent dans le centre du pays et en Pays-de-Loire, d'intensité modérée. Mais c'est surtout le lendemain 5 juillet que le risque est estimé élevé sur le nord de l'Europe notamment par Estofex qui place même l'Est français, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas en niv II et III.


Le matin, fin de nuit très électrique en centre Ouest

Deux salves orageuses sont passés sur le centre Ouest en fin de nuit en remontant vers le NE, la première vers 1h/1h30 et la seconde entre 3h30 et 4h30 où une ligne orageuse organisée s'étend sur l'Aquitaine littorale jusqu'au Bordelais. Sur le radar, on distingue de nombreuses zones d'intensication localisées (plus de 100 mm/h par endroits) qui remontent sur les Charentes, la Vendée, la Dordogne, le Limousin...Ces cellules se sont également caractérisées par une intense activité électrique dont témoignent les très nombreux clichés reçus.

   
Cumuls d'impacts sur les deux dernières heures le 5/07 à 2h40 - © Météociel, Blitzhortung.org  (on y remarquera aussi les amas compacts en Allemagne) /  Image radar centre Ouest à 2h - © Météo60  /  à Villenave-d'Ornon (33) à une dizaine de kms à l'O/NO de la ligne orageuse entre 3h30 et 4h - © Astrid Neveu 

     
La nuit du 4 au 5 juillet à Port-des-Barques  -  © Lionel Degremont  /  à Sainte-Hermine (85) - ©  Valentin Perrault  / sur La Veytisou (87)  - ©  Frédéric Nouard


En journée et soirée, dégâts dus à la grêle en NPDC, en Belgique et en Allemagne, possible supercellule sur le secteur de Verviers en Belgique

 A la mi-journée vers 12h, toujours très précipitants et organisés en MCS (Mésoscale Convective System) selon Info-Météo , les orages ont gagné le Nord-Pas de Calais et s'apprêtent à aborder l'ouest de la Belgique. Cette dernière va être particlièrement touchée par de violentes chutes de grêle.
Un premier système virulent traverse le NPDC du centre au Lillois vers 14h15 et provoque de premiers dégâts. IL va progressivement s'évacuer sur la Belgique et les Pays-Bas.

Un deuxième système se forme deux heures plus tard environ, vers 16h sur l'est de la région NPDC et se dirige à nouveau vers la Belgique (Hainaut central). A 16 h30, un orage très violent, possible supercellule, est signalé par Info-Météo au sud de Liège sur le secteur de Verviers et le pays de Herve. Parti des Ardennes et passé par Cyney, cet orage s'est considérablement intensifié dès le passage au sud de Liège et sur Verviers, où de très grosses chutes de grêle (grêlons jusqu'à 6 cm), de très fortes précipitations et de violentes rafales sont signalés
Vers 17h des cellules se forment en France sur le département des Ardennes, menaçant de nouveau la Belgique. D'autres se forment également en Bourgogne pour se décaler en Saône-et-Loire. Le réseau Cirrus-orages signale un orage fort à Dijon.

   
Arcus au nord d'Essen - auteur et © inconnus, intermédiaire Linda Lili  / Grêlons tombés sous la probable supercellule du secteur de Verviers (Belgique) - ©  Mickael Baillie, Belgorage

Enfin, en Allemagne, la vague orageuse aura été très intense, avec un intense foudroiement et des grêlons de 9 cm trahissant des formations supercellulaires. De nombreuses voies ferrées du réseau allemand se retrouvent momentanément fermées. Cette impressionnante vidéo d'une microrafale à Werl en Allemagne témoigne de la grande violence locale des éléments.

Compte-rendu Info-météo (page Facebook)

 

 


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages