5/11 Intempéries d'hier. Lourd bilan dans l'Est, possible tornade dans la Vienne

Mardi 4 novembre 2014, l'épisode méditerranéen intense en cours depuis lundi sur le Sud-est et l'est du pays entraîne le décès d'une personne, de nombreux dégâts heureusement moins lourds que prévu et d'impressionnants cumuls. Pluies stationnaires dans l'extrême Sud-ouest et 3 probables tornades ou rafales descendantes dans le Poitou Charentes sur les deux jours.




Intempéries dans l'est du pays


Dès 6 h Météofrance lance une vigilance orange sur une vaste portion est et sud-est de la France, englobant déjà la Bourgogne. A 10 h la vigilance est réactualisée avec une vigilance pour risque de submersion marine sur le littoral.
Vers 12 h 30, les pluies concernent non seulement les Cévennes mais aussi toutes les régions du littoral méditerranéen y compris les plus à l'est. Les remontées pluvieuses tendent en effet à se décaler vers l'Est et le nord, tandis que les rafales de vent se renforcent considérablement (181 km/h à La Masse dans le 73, 177 km/h au Mont-Aigoual).
A 16 h, la vigilance est levée sur le Gard mais activée pour la première fois sur les Vosges. En fin d'après-midi et jusqu'en début de soirée la situation tend à se calmer sur les départements méditerranéens ainsi que l'Ardèche où les cumuls atteignent et dépassent fréquemment les 300 mm. 
En soirée et début de nuit, le front pluvieux contineu de se décaler vers l'Est avec son lot de cours d'eau en crue et des pluies continues notamment en région lyonnaise. Météofrance finit par lever la vigilance sur bon nombre de départements pour l'épisode actif et ce matin dès 6 h, seuls 5 départements restent en orange essentiellement pour le risque crue.

Sur l'ensemble de l'épisode incluant la journée du 3 novembre, les cumuls sont impressionnants, parfois sur des périodes brèves : la station de Breil-sur-Roya (06) enregistre  un cumul de 293 mm, tandis que celle de Barnas (07) dépassait les 400 mm dès le début de soirée du 4/11. En Ardèche il est tombé jusqu'à 400 litres depuis lundi d'eau au mètre carré.



    
                                                                                           Cartes de vigilance émises le 4/11 respectivement à 6 h et à 16 h - © Météofrance



  
  Mer houleuse à Nice - © Photo
AFP VALERY HACHE

 Le bilan de l'épisode même plus modéré que celui des épisodes précédents, reste lourd avec un mort dans les Alpes-Maritimes, une femme ensevelie sous un glissement de terrain à Saint-Blaise. A Avignon (84), deux campings sont évacués. En Ardèche, l'autre département très touché, plus de 6000 foyers ont été privés d'électricité dans la journée du 4 novembre. Partout les pompiers sont intervenus pour des chutes d'arbres, de tuiles, des caves inondées. La circulation toutière et ferrovière a été elle aussi perturbée,l'aéroport de Nice fermé durant 2 heures. Aujourd'hui encore, la circulation des trains reste perturbée et une crue locale a entraîné l'arrêt du trafic SNCF entre Rive-de-Gier et Givors.
Article sudouest.fr du 5/11 



Dans le Sud-ouest et sur la façade atlantique

Bien que n'ayant pas fait l'objet d'une vigilance au-delà du jaune, les régions de l'Ouest ont elles aussi souffert des intempéries mais de façon plus locale. L'activité électrique sur l'Océan entre l'Espagne et la Charente Maritime a donné quelques impacts en Gironde et on apprend à l'instant qu'u
n skipper de la route du Rhum a été foudroyé sur son trimaran. Dans la soirée et le début de nuit des averses stationnaires s'acharnent sur les Pyrénées Atlantiques et on relève un cumul de 119,5 mm sur Biarritz sur la totalité de l'épisode.
Enfin on rapporte également des phénomènes convectifs venteux
sur le Poitou-Charentes et notamment la Charente Maritime. Outre la très probable tornade de la presqu'île d'Arvert et le phénomène de d'Asnières-la-Giraud en Vals-de-Saintonge (a priori plutôt une rafale descendante) survenus la veille 3 novembre, un tuba a également été filmé hier par l'un de nos contributeurs de Pouant et en direction de Maulay (NE de la Vienne). Très allongé et stable durant au minimum 1 min 42, il peut avoir touché le sol au moins brièvement. Un autre tuba aurait fait l'objet d'un joli cliché sur le secteur de Surgères (17) hier après-midi (voir ci-dessous). D'autres phénomènes tourbillonnaires ont également fait parler d'eux hors de nos régions, notamment une ou plusieurs trombes marines en Méditerranée.

                          
                                   Tuba ou tornade dans le NE de la Vienne - vidéo Cisco (pseudo)  / Tuba observé sur le secteur de Surgères à 17h11 - ©  Frédéric Nouard (origine du cliché non vérifiée)

Tous droits réservés - Association Ouest-orages