17 et 18/09 Intempéries destructrices dans le SE, plus fortes que prévu dans le CO

Hier et cette nuit, le Languedoc et notamment l'Hérault était particulièrement touché. On déplore 3 morts et 2 disparus dans un camping à Lamalou-les-Bains (34).Dans notre région, de la Gironde et Dordogne aux Charentes, la dégradation orageuse s'est révélée plus forte que prévu.

 

Le 17 septembre dès 16 h Météfrance lançait une vigilance orange sur le secteur du languedoc-Roussillon et l'Aveyron pour un risque de violentes précipitations convectives et de lames d'eau dus à des systèmes orageux stationnaires ou peu mobiles. A 19 h11, 3 départements (Aude, Hérault et Aveyron) demeuraient en vigilance orange. Plus tard dans la soirée, Ouest-orages prévoyait un risque orageux notable pour une bonne partie du territoire (intensité variable localement), sans entrer dans le détail à cause des divergences des modèles. Kéraunos et Estofex choisissaient, eux, de cibler d'emblée des zones précises sur l'ouest et les régions méditerranéennes. Au matin le risque particulier dans le Sud-est s'affinait encore chez Kéraunos.

          
   De gauche à droite : Vigilance Météofrance émise le 17/09 à 19h11 /  Carte de prévisions Ouest-orages émise la veille au soir / Bulletin Estofex émis le 16 à 18h25



Dans le Sud-est. Durant la nuit du 17 au 18, une zone de fortes pluies orageuses affecte pendant plusieurs heures de nombreux départements s'étirant de Marseille à Privas avec, comme initialement envisagé, des cumuls de précipitations localement importants et une assez forte activité électrique dans la masse (plus particulièrement dans la partie sud de la zone). D'autres noyaux orageux plus conséquent circulent dans le même temps dans le golfe du Lion.
L'Hérault est particulièrement frappé avec des cumuls dépassant 400 mm par endroits. Dans un camping de Lamalou-les-Bains dévasté par une énorme vague, on déplore 3 morts et 2 disparus (Midi Libre, L'express), tandis qu'à Ganges les routes inondées entraînent l'hébergement d'urgence de nombreux naufragés de la route et la suppression des transports scolaires
. On comptabilise plus de 200 interventions des pompiers. En Aveyron, une femme meurt noyée dès l'après-midi et dans le Gard, également sinistré 6500 foyers se retrouvent sans électricité.


      
                   Inondations - © Pierre Saliba publiée dans le Midi LIbre, édition du 18/09/2014  / Orage dans les Pyrénées Orientales - © Eric Castaings


De l'ouest de l'Aquitaine au Poitou-Charentes principalement, plusieurs vagues d'orages se sont succédé globalement entre la seconde partie d'après-midi de ce mercredi 17 septembre et le milieu de nuit, avec des cellules  généralement organisées en mono- et multicellulaires qui se sont avérées souvent fortes en de nombreux secteurs, avec de fortes précipitations parfois mêlées de grêle, d'une intense activité électrique et de quelques rafales de vent.
Passé minuit, c'est même une véritable ligne de grains active (initiée dans les Landes) qui s'est constituée subitement du sud-est de la Gironde au bordelais avant de se diriger vers la Charente en affectant l'extrême ouest de la Dordogne. Elle s'est accompagnée non seulement d'une puissante activité électrique mais aussi de quelques chutes de grêle et dans tous les cas d'abondantes précipitations, agrémentées de quelques rafales de vent descendantes locales. Au pays basque, l'auteur de la photo ci-dessous mentionne la présence d'un arcus et de vents violents et précise : "on se serait cru en pleine tempête de sable, puis une activité électrique soutenue, [...] quelques impacts et un flot d'orages multicellulaires continu pendant au moins 3 heures !".
Dans le bordelais on rapporte un exceptionnel foudroiement quasi continu de 17h30 à 6 h du matin. Une microrafale très violente survenue à Cars (33) a fait l'objet d'une enquête Ouest-orages. Sur Gémozac (17), une maison est même foudroyée de façon spectaculaire (témoignage reçu). L'un de nos enquêteurs Baptiste Chambard évoque un arcus de plus de 100 kms de long (!).
C'est donc une dégradation orageuse plus marquée que prévu qui s'est manifestée sur l'ensemble de ces secteurs, déjouant ainsi dans une certaine mesure,
contre toute attente, les projections fines à très court terme de certains modèles numériques de prévision.


    
De gauche à droite : orage en soirée - © Baptiste Chambard / A 21h à Capbreton - © El Scual (pseudo) 


   

Ambiance orageuse à Cambes (33) le 17 vers 20h - photo Cyril Guitton  /  Impacts multiples dans la nuit du 17 au 18 dans l'entre-deux-mers (33) - photo Cyril Guitton



     
De gauche à droite : orage dans le pays basque - ©  Seb Lm (pseudo) / Image radar du 18/09 à 2 h
- Météo60 / Image radar du 18/09 à 6h - Météo60


Enfin, quelques orages nettement plus ponctuels ont aussi affecté durant la première partie de nuit, les régions au plus proche des frontières belges et allemandes.

A découvrir : compte-rendu avec photos des 3 journées des 18, 19 et 20 septembre dans la Vienne par Cisco (pseudo) sur notre forum, journées auxquelles s'ajoute quelques photos prises le lendemain 21.

 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages