17/07 Orages virulents dans le SO, en Bourgogne et en Lorraine cette nuit

Alors que les premiers vrais orages n'étaient prévus que pour samedi, hier et cette nuit des orages très actifs ont concerné les Pyrénées et certains départements du Sud-ouest et du centre Ouest avant de se décaler vers la Bourgogne et la Lorraine. Activité électrique et précipitations au programme.

Alors que les premiers vrais orages étaient attendus pour samedi, hier en journée une menace orageuse modérée s'exprimait sur la plupart des prévisions convectives régionales ou nationales et Météofrance lançait une vigilance jaune sur une bonne partie du territoire. Une intensification était prévue également sur une portion centrale du Sud-ouest notamment par Météo-Gascogne. Plus ou moins intense selon les prévisionnistes et les runs, sa localisation s'est toutefois révélée exacte.


Le 16 juillet

A partir du milieu de l'après-midi des foyers orageux actifs remontent d'Espagne ou se forment le long des Pyrénées tandis que des pluies concernent déjà localement quelques régions plus au nord (Pays-de-Loire...). Ils y restent bloqués plusieurs heures. Pendant ce temps d'autres foyers sont actifs en Somme.
 
A 19 h les cellules virulentes les plus puissantes sont toujours actives sur les Pyrénées, notamment sur les zones frontalières des Hautes-Pyrénées où les fortes précipitations provoquent quelques glissements de terrain sur les secteurs de Cauterets et Gèdre et où 500 foyers se retrouvent privés d'électricité dans plusieurs communes autour de Pouyastruc (page Facebook de la Préfecture des Hautes-Pyrénées).
D'autres cellules se forment le long d'un axe Gers-Lot-et-Garonne-Dordogne en s'organisant rapidement en ligne. En Dordogne notamment sur un axe central entre Bergerac et Périgueux ils se montrent virulents avec une activité électrique soutenue et de nombreux impacts. L'atmosphère est parfois décrite par les témoins et chasseurs comme chaude et pesante, les gouttes de pluie séchant très rapidement. Activité également sur le Nord et le Pas-de-Calais tandis que des foyers plus modérés persistent sur les régions intermédiaires. 
Durant les heures suivantes, la ligne remonte vers le NE et gagne la Haute-Vienne et la Corrèze tandis que les foyers du nord du pays s'évacuent en Belgique.

En première partie de nuit, l'activité orageuse s'éteint dans le Sud-ouest et s'évacue hors de nos frontières.
24150 éclairs étaient comptabilisés durant la journée d'hier par Météorage.

        
Images radar du 16 juillet à 19h et 21h locales - Source Météo60  /  Rideau de précipitations à Pécharmant, commune de Bergerac en Dordogne, probablement vers 19h  - ©  Astrid Neveu


     
Impact en Dordogne le 16 juillet, localisation et horaire inconnus (probablement entre 19h et 21h) - ©  Rebecca, Météo-Dordogne  /  Impact à Préchac, nord du Gers le 16 juillet vers 19h30- © Thierry Guilbert  /  Foudre à proximité de Périgueux (24) le 16 juillet en soirée © Julien Del Volgo  Julien Del Volgo - Photographie

     
Ambiance cumulifiante aux rayons du soleil couchant sur les Flandes - ©  Philippe Talleu,  YserPhoto  /  Triple impact sur le secteur de Molesme (Yonne) le 16 juillet à 23h10 - ©  Arthur Helene  /  Foudre sur Bayonne, du quartier de Balichon le 17 juillet à 22h27 - © Seblm  Seblm Photographies (galerie), Meteo Bearn & Pays Basque (page Facebook)


Le 17 juillet

A partir de 1h - 2 h du matin, les foyers orageux se réactivent en Bourgogne et finiront par s'organiser en ligne en se décalant vers la Lorraine. Actuellement ils concernent toujours les départements lorrains et des foyers actifs sont également réapparus dans le Puy-de-Dôme.
Des témoignages mentionnent toujours une atmosphère lourde et chaude et on observe même un heat burst à Troyes (Aube) : au moment du passage de la dégradation orageuse entre minuit et 1h du matin, la température de la station prend quasiment 10 degrés passant de 24°C à presque 34°C, avant de redescendre dans les heures qui suivent (graphique de la station sur Météociel). Phénomène rare en France mais connu dans le Midwest, le heat burst est une brusque montée temporaire des températures lors d'un épisode de rafales descendantes entraînant un assèchement de l'air au sol.

Les prévisions pour la journée du 17 et la nuit suivante prévoient un retour des orages notamment sur la majeure partie de l'Aquitaine...


→  Focale sur le heatburst de Troyes  (billet Lachainemeteo)
→  Compte-rendu des dégâts (page FB Le préfet de Hautes-Pyrénées)
→  Eboulements de terrain sur les routes des Hautes-Pyrénées (article Francetvinfo.com)


 


 

Tous droits réservés - Association Ouest-orages